La piste du Mondial fête son demi-siècle

MotocrossLe Motocross Club des Combremonts célébrera avec faste ce week-end la 50e course sur la mythique piste du village.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Combremont-le-Petit. Un nom magique pour tous les passionnés de motocross. De 1967 à 1998, la piste située entre Payerne et Thierrens a accueilli chaque année les stars mondiales de la discipline. Ils seront donc nombreux, samedi et surtout dimanche, à fouler l’herbe du pâturage communal pour se remémorer quelques souvenirs en célébrant la 50e édition de cette course «pas comme les autres».

Ancien président de l’Auto-Moto Club de Payerne – le premier club organisateur –, Antoine Rebeaud se souvient parfaitement de la découverte des lieux. «On était arrivés par les bois avec nos petites 125 cm3 et on avait tourné sur le terrain pour repérer les bons obstacles.» Le tracé définitif, qui n’a pratiquement pas bougé, a toutefois été dessiné par Jean-Jacques Loup et Pierre-André Rapin. Sa particularité? Outre la mise à profit du relief naturel et une très bonne visibilité d’ensemble pour les spectateurs, il plonge dans un véritable trou avant de remonter de manière vertigineuse. «On a eu une fois un problème avec un président de jury qui ne voulait pas que la course passe par-là. Il était Néerlandais et n’avait jamais vu un truc pareil», rigole Antoine Rebeaud.

Une conférence porte-bonheur
Au fil des années, la course a vu sa notoriété croître, jusqu’à atteindre le record de 34'000 spectateurs en 1984. Les conférences de presse d’annonce de la manifestation sont devenues des événements en soi. «On a reçu jusqu’à 200 personnes», comptabilise Antoine Rebeaud en se souvenant d’une autre anecdote: «Quatre des grands pilotes qui sont venus à la conférence ont ensuite été sacrés champion du monde. Mais, a contrario, Kurt Nicoll et Heinz Kinigadner, qui ont refusé l’invitation, ne le sont jamais devenus.»

C’est aussi la notoriété de la manifestation qui a incité un spectateur californien à prendre l’avion, le train jusqu’à Payerne, puis un taxi, pour débarquer sur la piste, valise à la main, deux jours avant la course. «Il nous a aidés à planter les piquets et, quand le soir est venu, comme il n’y a pas d’hôtel sur place, j’ai bien été obligé de l’inviter à la maison», raconte le papa du freestyler Mathieu Rebeaud.

Evénement régional
A l’époque, la course était un événement pour toute la région. Au village, des bars s’ouvraient dans les granges et la jeunesse se rendait à l’immanquable Bal du Motocross. «Et puis, on se battait pour être pris comme commissaire de course, se souvient Michel Ménétrey. C’était le seul moyen d’être au bord de la piste et donc de bien voir passer les motos.» La passion du motocross est d’ailleurs née là, au bord de la piste, pour celui qui a repris l’organisation avec son club du MCC Les Combremonts en 2009.

Mais organiser une course au mois d’avril n’est pas sans risques. Et, un fameux dimanche de 1986, le paddock s’est réveillé sous un manteau blanc. «Nous n’avons eu d’autre choix que d’annuler. Et comme les essais avaient eu lieu le samedi, nous avons été obligés de verser les primes de départ aux pilotes», se remémore Antoine Rebeaud. Résultat: un trou de 250'000 francs dans les caisses et une longue série de lotos à organiser pour remettre les comptes à flot. «Nous nous étions également retrouvés avec 6000 sandwiches sur les bras. Nous en avons distribué dans toute la région.»

Si 1987 reste un bon souvenir, les six années suivantes se sont déroulées sous la pluie. Avec en sus le retrait progressif du sponsoring des cigarettiers et l’impossibilité de construire un paddock en dur pour accueillir les camions des teams, Combremont-le-Petit a accueilli sa dernière manche de Grand Prix en 1998. Mais depuis, sous l’égide de l’AMC Payerne, puis du MCC Combremonts, chaque année, des passionnés se remettent au travail pour que d’autres passionnés puissent parcourir de leurs pneus à crampons la mythique piste de Combremont-le-Petit. (24 heures)

Créé: 07.04.2017, 16h38

Le programme

Ce samedi: champ. Angora, entrée libre.
Dimanche: champ. suisse, avec Arnaud Tonus et Valentin Guillod, démonstrations et animations.

Entrée 20 francs, gratuit jusqu’à 16 ans.

www.mcc-combremonts.ch

Articles en relation

Le sacre auquel Kevin Auberson ne croyait plus

Sport Dimanche à La Chaux, le pilote du Gros-de-Vaud qui comptait arrêter le motocross a été sacré champion suisse! Plus...

Les pilotes de motocross entrent en piste à La Chaux

Sport Ce week-end, le Moto Club de Cossonay inaugurera son nouveau circuit homologué par le Canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.