Passer au contenu principal

Le poste de latéral est-il celui qui a le plus évolué depuis 20 ans?

Marco Schällibaum livre son analyse.

Keystone

Marco Schällibaum, entraîneur d’Aarau, 31 sélections avec la Suisse de 1983 à 1988.

«Latéral, c’est un poste que je connais bien puisque c’était le mien. Eh oui, c’est sans doute le poste qui a le plus évolué. Je me souviens des années 80 et 90: l’aspect très défensif de cette position était évident. En réalité, de par mon tempérament, je faisais partie des premiers qui voulaient aller de l’avant. Aujourd’hui, et on l’observera encore à l’Euro, les latéraux ont un rôle de plus en plus important dans la construction du jeu. Que voyons-nous? Deux défenseurs centraux qui s’écartent, un milieu défensif qui vient au centre, derrière, et, par conséquence, les deux latéraux qui montent d’un cran. Deux avantages: surnombre au milieu sur les côtés, distance moins grande pour le latéral quand il doit déborder et centrer. Le progrès est technique aussi. Le danger, c’est d’oublier le rôle défensif. Mais les progrès ont été tels, dans la préparation physique, que les latéraux modernes sont des monstres.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.