Procès Sefolosha: le jury se retire pour délibérer

New YorkAprès trois jours d'audience, le jury d'une cour pénale de New York s'est retiré jeudi soir pour déterminer si le basketteur suisse Thabo Sefolosha avait entravé le travail de la police.

Thabo Sefolosha risque un an de prison.

Thabo Sefolosha risque un an de prison. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'incident s'était produit au petit matin le 8 avril, à la sortie d'une boîte de nuit du quartier de Chelsea. Un autre joueur de NBA, Chris Copeland, venait d'être poignardé lors d'une rixe devant la discothèque. Alors que la police faisait évacuer les lieux, l'ailier des Hawks d'Atlanta aurait alors fait preuve d'agressivité verbale et physique, selon la police.

A la suite d'un échange verbal avec un agent, au cours duquel le Vaudois a reconnu avoir traité le policier de nain, celui-ci aurait déclenché l'interpellation musclée, qui lui a valu notamment un coup de matraque, synonyme de fracture du péroné avec lésion ligamentaire et de fin de saison prématurée. Le Veveysan est poursuivi pour rébellion et trouble à l'ordre public.

Avant que le jury se retire jeudi, le basketteur suisse a réaffirmé n'avoir jamais refusé d'obéir aux injonctions des policiers. «J'ai bougé quand ils m'ont demandé de bouger», a-t-il assuré.

Policiers coupables d'exagérations

Pour l'avocat du joueur, les policiers, ce soir-là, se sont rendus coupables «d'exagérations». «Ils ont pensé qu'il présentait un risque alors qu'en le mettant à terre et en l'interpellant, ce sont eux qui ont créé un risque», a-t-il soutenu dans sa plaidoirie finale.

Il les a également accusés d'avoir menti devant le tribunal, en affirmant notamment que le joueur s'était opposé physiquement à son interpellation. «Rien de cela n'est visible sur la vidéo» de l'arrestation produite mercredi à l'audience, selon lui.

Les policiers «ont fait leur métier ce soir-là», lui a répondu la représentante du ministère public. Elle a reproché au Suisse de ne pas avoir évacué immédiatement les lieux comme le lui demandaient les policiers.

«Personne n'est au-dessus de la loi dans ce tribunal», a-t-elle martelé. Les six jurés, qui doivent rendre leur décision à l'unanimité, poursuivront leurs délibérations vendredi.

Le procureur avait initialement proposé à Thabo Sefolosha de n'effectuer qu'une journée de travaux d'intérêt général et d'éviter un procès si le Veveysan acceptait de plaider coupable. Le basketteur a refusé, souhaitant prouver son innocence à l'audience. Il encourt un an de prison. (ats/nxp)

Créé: 09.10.2015, 06h40

Articles en relation

Un policier à Sefolosha: «Tu vas en prison»

Procès Le Vaudois a expliqué lors de son procès que les policiers cherchaient une raison pour l'arrêter. Plus...

Suivez le procès du basketteur Thabo Sefolosha en direct

Live tweet Notre correspondant à New York suit les événements en direct. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.