Passer au contenu principal

Quentin Zeller est un gentil qui ne demande qu’à faire mal

Le réceptionneur-attaquant du LUC se réjouit de rencontrer Amriswil, le nouvel ogre du championnat

Quentin Zeller n’a jamais été aussi précieux pour le LUC que cette saison.
Quentin Zeller n’a jamais été aussi précieux pour le LUC que cette saison.
Vanessa Cardoso

Si Quentin Zeller continue de manœuvrer avec autant de justesse au sein du LUC, il va finir par se rendre indispensable. Ses qualités de réceptionneur et la propreté de ses attaques n’ont jamais été aussi précieuses que cette saison. Le fait que Jovan Djokic (l’autre attaquant en 4) soit blessé, ou en tous les cas amoindri, pousse Quentin Zeller à sortir de son rôle de stabilisateur en réception. Georges-André Carrel compte ainsi sur son No 8 pour inscrire davantage de points et parfaire la fiabilité des blocs. «Il doit encore donner plus d’espace au jeu et utiliser toute la longueur du filet, ajoute le coach du LUC. Quentin est un gentil. Il n’a pas envie de faire mal. Il manque un peu de puissance, raison pour laquelle il multiplie les séances de musculation. Mais, attention, il progresse à chaque match. Et il en veut.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.