Passer au contenu principal

En quête de succès, Lausanne doit se souvenir qu’il a déjà battu Sion

Passé tout près de la victoire à Bâle, le LS veut forcer le destin lors du derby de dimanche, comme l’indique Jérémy Manière.

Jérémy Manière et le LS veulent croire que la victoire n’est plus très loin.
Jérémy Manière et le LS veulent croire que la victoire n’est plus très loin.
Patrick Martin

Dimanche dernier, les joueurs du Lausanne-Sport ont quitté le Parc St-Jacques à la fois rassurés (sur leur potentiel) et déçus (par le dénouement). L’occasion d’un derby est peut-être idéale pour aller chercher cette victoire qui leur ferait le plus grand bien. Rencontre avec le défenseur Jérémy Manière avant la venue du FC Sion, dimanche (13h45) à la Pontaise

A quoi pense-t-on lorsqu’on mène 3-1 à Bâle, à 20 minutes de la fin?

On se dit qu’il va falloir tenir le score et que ça va être encore long, surtout lorsqu’on connaît les péripéties déjà vécues lors des fins de match, ces derniers mois.

Et vous n’y êtes pas arrivé...

On a essayé de jouer quand on le pouvait. Il fallait surtout bien défendre... et ce n’est pas ce qu’on a fait. On a revu les images. On a trop subi les vagues bâloises qui arrivaient devant le kop.

Comment expliquer pareilles difficultés?

Il y a plusieurs facteurs. La grosse débauche d’énergie de la première mi-temps est une partie de l’explication. Nous étions moins lucides, moins intelligents dans les mouvements. Notre pressing était moins bon lui aussi. Le bloc équipe a trop reculé. Et nous n’aimons pas subir durant de longues minutes.

Lorsque l’arbitre donne son dernier coup de sifflet et que le match est perdu (4-3)...

On a juste envie de rentrer très vite à la maison et de sortir un peu de la bulle du foot. Nous n’étions pas loin d’un exploit le dimanche, mais le lundi matin on passait pour des cons. C’est plutôt frustrant.

Où est la vérité?

Nous ne sommes pas prêts pour jouer le top 3 de Super League, mais nous sommes tout de même de bons joueurs dans cette catégorie. Nous valons mieux que la lutte contre la relégation.

Le LS a souffert dans les airs. Vous même êtes directement impliqué sur deux buts bâlois de la tête, le 1-1 de Doumbia et le 4-3 signé Janko. Comment jugez-vous ces deux actions?

Le premier but m’embête plus que le second. D’abord on défend mal la touche et Bâle peut centrer facilement. Je veux alors passer devant Doumbia mais la trajectoire du ballon n’est pas tout à fait celle que j’attendais. Sur l’autre but, je suis un peu en retard mais le centre de Lang est digne de la Ligue des Champions. Après, il est difficile de bloquer Janko lancé, avec sa puissance et ses 196 centimètres. C’est tellement bien joué!

En 2017, le LS affiche une statistique étonnante, avec 7 buts marqués (3 matches), mais surtout 10 reçus...

C’est beaucoup trop. J’ai même rarement vécu ça. J’entends un peu ce qui se dit autour de nous, genre «le gros chantier du LS, c’est sa défense». Mais j’ai une autre lecture. Certes, on pouvait mieux défendre sur certaines situations. Mais le bloc équipe ne fonctionne pas toujours bien quand on défend. Nous avons beaucoup de joueurs de ballon. On a tendance à ne pas se parler assez, à ne pas aimer suffisamment défendre. Les adversaires le sentent.

Comment sortir de cette série (11 matches sans victoire)?

Si on voit tout en noir, on ne s’en sortira pas. On vaut mieux que ça. Il faut provoquer ce destin.

La venue de Sion s’y prête...

On a déjà battu cette équipe cette saison. Et je me souviens qu’on avait fait preuve d’une solidarité exceptionnelle à Tourbillon (ndlr: succès 3-1, le 6 août).

A quoi ressemble un leader ?

Quelqu’un qui trouve les mots ou l’attitude justes dans chaque situation, bonne ou mauvaise. Qui permet ainsi à l’équipe de se remobiliser. Pas besoin d’être un aboyeur. Dire que le LS actuel manque de leaders, c’est une explication trop facile. Surtout, ça ne correspond pas à la réalité. Nous manquons d’expérience, c’est sûr, mais ce n’est pas parce qu’un joueur à joué cinq ou six ans en Challenge League qu’il n’a pas de caractère.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.