Raoul Savoy peut compter avec un gros atout de plus

FootballLe coach vaudois de la sélection centrafricaine se réjouit de l’arrivée de Geoffrey Kondogbia.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Engagés dans les qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations – elle aura lieu du 15 juin au 13 juillet 2019, au Cameroun –, la République centrafricaine et son coach vaudois, Raoul Savoy, s’apprêtent à disputer deux matches capitaux contre la Côte d’Ivoire. À égalité parfaite après deux rondes (trois points chacune), les deux équipes sont à la lutte pour, logiquement, accompagner la Guinée, qui domine jusque-là ce groupe H.

Le premier acte de cette double confrontation aura lieu ce vendredi à Abidjan et le second, mardi, à Bangui. Un duel que la République centrafricaine aborde avec prudence et confiance. «Notre objectif est que les deux derniers matches de poule soient encore importants pour nous, explique Raoul Savoy. Et pour cela, nous devrons impérativement marquer au moins autant de points que la Côte d’Ivoire sur ces deux matches. Mais si nous réussissions à en faire quatre, voire six, les portes de la qualification s’ouvriraient un peu plus encore pour nous.»

Deux rencontres à haute tension pour lesquelles la République centrafricaine pourra compter avec un nouvel atout de poids. La semaine dernière, Geoffrey Kondogbia a officiellement accepté la convocation de Raoul Savoy. «Il est depuis lundi avec nous, se réjouit le technicien de Sainte-Croix. Geoffrey a débarqué avec autant d’enthousiasme que de motivation. Il n’est d’ailleurs pas le genre de joueur à rejoindre un club ou une sélection à reculons. Avant de se décider, il a pris le temps de la réflexion. Et c’est finalement le cœur qui l’a emporté.»

À 25 ans, le milieu de terrain de Valence constatait aussi que la possibilité de convaincre Didier Deschamps de lui accorder une nouvelle chance en équipe de France – avec laquelle il compte cinq sélections – devenait toujours plus mince. Du coup, et même s’il ne fait aucun doute que les appels de son pays d’origine ne l’ont jamais laissé insensible, cette seconde hypothèse s’est faite toujours plus attractive. «Sa présence est un gros renfort pour nous, prévient le Vaudois. Dans le pays, son arrivée est attendue avec impatience. Mais il ne va pas gagner les matches tout seul. Ses coéquipiers en sont d’ailleurs les premiers conscients. Cela dit, le fait qu’il soit sur le terrain va certainement aussi perturber un peu les plans de nos adversaires.» (nxp)

Créé: 11.10.2018, 17h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...