Rebeaud et Ristori avec les kids du supercross

MotocrossDe jeunes pilotes ont passé l’après-midi en très bonne compagnie afin de préparer le Supercross de Genève.

Marc Ristori (à dr.) est venu prodiguer ses conseils aux jeunes motards.

Marc Ristori (à dr.) est venu prodiguer ses conseils aux jeunes motards. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un terrain au cœur de la campagne vaudoise, un tracé style «supercross», mais aussi deux rampes métalliques: c’est ici, depuis plusieurs années, que le roi suisse du freestyle, Mat Rebeaud, travaille. C’est ici qu’à une quinzaine de jours du rendez-vous genevois, il invite quelques collègues et, désormais, les kids du supercross, les champions de demain.

Certains, comme Ryan Oppliger, champion de Suisse cette année, montrent une maîtrise technique et un sens de l’attaque étonnants, signes précurseurs d’un avenir peut-être brillant. Peut-être, parce que la course ne fait jamais de cadeaux. Le Genevois Marc Ristori le sait mieux que quiconque, lui qui a été touché dans son corps, mais qui reste toujours autant passionné. Le cœur sur la main, le regard vif, les remarques précises. Avec Jo Burn, il participe activement à l’école de cross des Meyrinos: «Ce fut notre grande chance: arriver dans ce club. Jo et Marc sont des exemples, techniquement et sur le plan pédagogique», explique le papa de Zac Vicente, qui a découvert le cross il y a un an, qui apprend, impatient comme tous les teenagers.

Dans deux semaines, il vivra un moment fort, devant la foule de Palexpo. Pour l’heure, il n’a qu’une envie: «C’est bon? Je peux y aller?» Papa essaie de le calmer, lui rappelle de bien respirer. «D’accord, donc j’y vais, Marc?» Ristori le regarde: «Oui, mais n’oublie pas une chose: si tu roules ici, c’est pour préparer l’événement à venir, tu n’es pas venu pour te faire mal.» Sous son casque «stylé» – c’est lui qui utilise le terme! – Zac répond immédiatement: «Donc, je ne fais pas comme la dernière fois, je n’essaie pas de sauter par-dessus le drapeau?» Marc Ristori se pique au jeu: «Non, le drapeau, tu le laisses tranquille...»

Du calme...

Voilà cinq jeunes pilotes – dont une jeune fille, Lilly Narbey – sur la piste, sous le contrôle de Jo Burn, et sous le regard éducateur de Marc Ristori. Ryan Oppliger impressionne. Les observateurs ont compris qu’il y avait quelque chose chez ce gamin qui, une heure plus tard, aura droit aux massages réconfortants de maman, parce que les épaules peuvent se transformer en baromètre d’efforts. Avec lui, les profs utilisent déjà un discours différent: «Attention à ne pas en faire trop Ryan. La grande bosse, tu dois la sentir, sinon, n’essaie pas de la sauter, arrondit ton mouvement.»

Bluffant. Patron des lieux, Mat Rebeaud profite de montrer son art acrobatique, avec sa moto électrique: «Faites-vous plaisir, dit Mat aux kids. Le supercross, dans deux semaines (ndlr: 6 et 7 décembre), ce sera pour vous la cerise sur le gâteau, la récompense pour tout votre travail de l’année.»

Une sacrée récompense, prometteuse d’une émotion immense: ils seront quinze, les kids à Palexpo. Et ils se souviendront de leurs deux soirées. Les spectateurs aussi, on vous le garantit!

Créé: 25.11.2019, 22h36

Articles en relation

Le Supercross 2019 de Genève a fière allure

Motocyclisme Ses organisateurs ont dévoilé, mardi, le plateau et les nouveautés de la 34e édition, les 6 et 7 décembre prochains. Palexpo va plus que jamais vibrer! Plus...

Genève est sur la bonne trajectoire

Supercross L’intensité des affrontements n’a jamais été aussi élevée. Le virage amorcé il y a douze mois s’est poursuivi cette année. Plus...

Mat Rebeaud fait mousse

Supercross Le voltigeur suisse peaufine ses sauts avant le grand show de Palexpo, les 5 et 6 décembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.