Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Il n’y a pas de recette miracle»

«Timea est désormais une femme qui a de l’expérience et qui sait ce qu’elle se veut. Ça change tout. En mieux, du reste», affirme Erfan Djahangiri.

Erfan Djahangiri, six ans après, le feeling avec Timea est-il tout de suite revenu?

C’est-à-dire?

Durant votre première collaboration, son papa était encore présent. Ce n’est plus le cas. Selon vous, à quel point ce détachement a-t-il contribué à l’apaiser?

Avec les douze derniers mois de galère, sur quoi axez-vous le travail?

Avez-vous un objectif précis?

Comment travaille-t-on pour dissiper le manque de confiance?

En six ans, en quoi Timea a-t-elle le plus changé?

Avec une telle évolution, humaine, physique, mais aussi tennistique, on imagine que votre méthodologie a bien changé aussi.

La part mentale a pris le pas sur le côté technique?