Rencontres entre Lauber et Infantino examinées

Football LeaksDes parlementaires veulent savoir dans quel contexte les deux hommes se sont vus en 2016.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La manière dont les rencontres entre Michael Lauber et Gianni Infantino se sont déroulées sent le Filz.» La phrase, signée Luzi Stamm dans le «SonntagsBlick», détonne. Le terme de «Filz» employé par le conseiller national UDC équivaut à la notion de réseautage ou de copinage. La raison de ce soupçon, selon l’Argovien: deux rencontres entre le procureur général de la Confédération et le président de la Fédération internationale de football (FIFA).

Tout commence par 70 millions de documents intitulés «Football Leaks», obtenus par l’hebdomadaire allemand «Der Spiegel» et partagés avec le réseau de journalistes European Investigative Collaborations. En Suisse, la cellule enquête de Tamedia (éditeur de ce journal) en est le partenaire.

Cette enquête, publiée le week-end dernier, révèle notamment que Michael Lauber et Gianni Infantino se sont vus à deux reprises entre mars et avril 2016. Elle nomme aussi l’intermédiaire ayant organisé ces rendez-vous comme étant Rinaldo Arnold, premier procureur du Haut-Valais et ami d’enfance du président de la FIFA. Le contexte de l’époque est particulier. Le Ministère public de la Confédération (MPC) conduit alors 25 procédures à la suite des arrestations retentissantes de plusieurs cadres de la FIFA à l’hôtel zurichois Baur au Lac.

Selon le MPC, la première rencontre survenue le 22 mars 2016 «a servi à la compréhension générale des multiples enquêtes dans le domaine du football (…) ainsi qu’à clarifier la position de la FIFA en tant que plaignante et partie lésée». Un mois plus tard, une seconde entrevue a lieu. Entre-temps, le MPC a mené une perquisition le 6 avril au siège de l’UEFA à Nyon et a ouvert une procédure contre inconnu concernant un contrat de droits TV signé par Gianni Infantino. Selon «Le Matin Dimanche», Rinaldo Arnold écrit alors à Gianni Infantino: «Si tu veux, je peux essayer de faire en sorte que le MPC diffuse un communiqué de presse qui expliquerait qu’il n’y a pas de procédure contre toi.»

Cité par le journal dominical, Rinaldo Arnold se défend de toute ingérence: «J’entretiens un contact purement privé avec Monsieur Infantino. (…) En tant que premier procureur du Haut-Valais, je n’ai jamais traité d’affaires en lien avec Monsieur Infantino.»

La balle est désormais dans le camp de la Commission de gestion (CdG). De l’UDC Luzi Stamm au socialiste Cédric Wermuth, plusieurs membres souhaitent entendre Michael Lauber. Le conseiller national PLR Hugues Hiltpold concorde: «Il est important que la commission fasse la lumière sur ces événements, c’est son rôle afin de lever tout doute.» Mais le Genevois souligne aussi le besoin de prudence. «Il s’agit pour l’heure d’une rencontre d’information.»

Contacté, le MPC se dit prêt à répondre à toutes les questions. «Cela fait partie du processus institutionnel prévu et sera traité en conséquence», indique son porte-parole, André Marty. (24 heures)

Créé: 04.11.2018, 22h47

Articles en relation

Le double jeu de Gianni Infantino

Football leaks Le Suisse a été élu à la tête de la FIFA en promettant de faire le ménage dans la plus grande organisation sportive du monde. Une fuite de documents montre qu’il n’a pas tenu parole. Plus...

Comment Gianni Infantino a plié face au PSG

Football Leaks Alors secrétaire général de l’UEFA, le Suisse a validé un contrat entre le PSG et le Qatar qui ne respectait pas les propres règles de son organisation. Plus...

Les grands clubs européens ont failli créer leur propre ligue

Football Leaks Des documents montrent comment les poids lourds du foot en Europe ont imaginé quitter leurs championnats nationaux. Une idée toujours dans l’air. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.