Reto Ziegler: «Il nous reste quatre matches pour soulever la Coupe»

FootballLe Glandois s'est qualifié avec Dallas pour les play-off de MLS. Ce sera Seattle au prochain tour. Avec des ambitions.

Reto Ziegler continue de vivre un conte de fée à Dallas, côté coeur avec Elodie et Valentina, mais aussi sur le terrain.

Reto Ziegler continue de vivre un conte de fée à Dallas, côté coeur avec Elodie et Valentina, mais aussi sur le terrain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au bout du fil, la voix est forcément joyeuse. La veille, son équipe, Dallas, a fait du rodéo avec le Sporting de Kansas City, giflé 6-0 dans un Toyota Stadium comblé. Reto Ziegler et les Texans sont désormais qualifiés pour les play-off, en route pour le titre de MLS.

«Nous étions obligés de gagner, alors on a fait le boulot!» jubile le capitaine, qui évolue toujours sur son nuage, là-bas, dans cet univers impitoyable. «On a pris rapidement deux buts d’avance (2-0 à la 12e), c’était un viatique important dans la mesure où il faisait très lourd. Sous cette chaleur étouffante, on a ensuite bien su gérer la partie, en monopolisant le ballon. On s’est imposés à l’usure…» Dans ce genre de rencontre, où il a fallu aussi maîtriser la pression, l’expérience de l’ex-international helvétique a fait merveille. «C’était mon rôle d’emmener cette jeune formation à ce niveau-là, mais maintenant, on ne va pas se contenter de ça, on veut aller le plus loin possible.» C’est le vœu le plus cher de tout un club, une ville, une région.

Après un succès aussi clinquant, les «cow-boys» de Luchi Gonzalez sont prêts à dégainer à tout va. «Nos attaquants sont en pleine confiance», se réjouit l’Helvète, tout en précisant que lui et ses coéquipiers sauront garder les pieds sur terre et la tête froide. «On va jouer comme on sait le faire, on peut concurrencer n’importe qui dans ce pays…» Y compris le Galaxy de Zlatan Ibrahimovic que Dallas devrait logiquement retrouver au tour suivant, si le Suédois et ses copains s’adjugent le derby des frères ennemis de Los Angeles.

Or, avant de se projeter en quarts, Reto Ziegler et ses boys vont devoir, le 26 octobre, passer l’écueil des Sounders de Seattle, deuxième du groupe, dans une partie «couperet». «On a joué contre eux il y a deux semaines, et on avait obtenu un nul là-bas (0-0), se souvient le défenseur. C’est une très bonne équipe, souvent qualifiée en play-off, qui joue malheureusement sur un terrain synthétique. Mais c’est un joli environnement, avec des fans bien bruyants. Cela promet un bel affrontement…» Et d’assurer que lui et ses camarades s’y rendront la fleur au fusil, sans pression. «Il n’y a que quatre matches pour soulever la Coupe», s’exclame l’ex-joueur du FC Sion, qui n’oubliera jamais avoir remporté un trophée avec les Valaisans en 2015 en remettant le FC Bâle dans sa coquille, à Saint-Jacques. «Si on se qualifie, on jouera à l’extérieur jusqu’à la finale, car c’est le meilleur classé qui reçoit. Comme on est septième, on va devoir se déplacer. Mais sur 90 minutes, cela ne veut pas dire grand-chose. Et si on veut devenir champion, on n’a pas le choix. On peut créer la surprise.» À l’instar de Portland l’an passé, qui avait réussi l’exploit d’arriver en finale après avoir fini au 6e rang de la conférence ouest?

«Comme il fera un peu plus frais à Seattle que chez nous, on partira trois jours avant pour être prêts. Comme pour une finale.» La première, il n’a pas dit la dernière. «Avec ma femme, Élodie, et ma fille, Valentina, on a hâte de rentrer en Suisse, mais le plus tard possible!» se marre Reto Ziegler bien décidé à ramener la Coupe à la maison. La finale est prévue le 10 novembre…

Créé: 08.10.2019, 10h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.