Passer au contenu principal

Ils rêvaient de la cérémonie, mais ils ont dû se... défiler

Contrairement à Giulia Steingruber, plusieurs athlètes n’auront pas tous la chance de fouler le mythique stade de Maracanã. Témoignages.

La gymnaste Giulia Steingruber portera le drapeau suisse lors de la cérémonie d'ouverture, vendredi. En lice samedi déjà, Fabian Cancellara – qui aurait pu, lui aussi, porter le drapeau –, des tireurs, Tiffany Géroudet ou encore Jérémy Desplanches ont eux dû se défiler.
La gymnaste Giulia Steingruber portera le drapeau suisse lors de la cérémonie d'ouverture, vendredi. En lice samedi déjà, Fabian Cancellara – qui aurait pu, lui aussi, porter le drapeau –, des tireurs, Tiffany Géroudet ou encore Jérémy Desplanches ont eux dû se défiler.
PETER KLAUNZER (KEYSTONE)

«J’avais envie de sauter partout, de prendre des photos et de faire des câlins à tout le monde…» A l’image du nageur Jérémy Desplanches, «tellement content d’être là», au village olympique ils se réjouissent tous comme des gamins de plonger la tête la première, les yeux grands ouverts, dans ces prestigieux anneaux qui hantent depuis tout petit leurs nuits. «Il y en a partout, sur les immeubles, sur la route, sur les équipements, par terre, vraiment partout», s’enthousiasme le Genevois, qui attendait ce moment-là depuis des années.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.