Le rêve américain de Ziegler a brusquement pris fin

FootballSorti par Seattle en play-off de MLS, Dallas est en vacances. Son capitaine exprime son amertume.

Reto Ziegler estime que son équipe, Dallas, avait largement les moyens de poursuivre son chemin en play-off de MLS.

Reto Ziegler estime que son équipe, Dallas, avait largement les moyens de poursuivre son chemin en play-off de MLS. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce n’est bien sûr pas ce qu’il avait imaginé, lui qui s’était mis en tête de soulever le trophée de champion de MLS au terme de la finale des play-off, prévue le 10 novembre. Mais le rêve américain de Reto Ziegler (33 ans) a brutalement pris fin ce week-end. Battu après prolongations par Seattle au terme d’un match à rebondissements (4-3), Dallas en restera là. «En tant que compétiteur, explique son capitaine helvétique, la déception est immense. Personne ne s’attendait à une telle issue. Il y avait vraiment les moyens de passer. Du jour au lendemain, tout s’arrête. C’est étrange comme sentiment. Quand il n’y a rien au bout, ça fait mal. Aujourd’hui, il ne reste qu’un grand vide…» Et des tonnes de frustration légitime. Après avoir arraché les prolongations grâce à Acosta (82e, assist de Ziegler, sur corner), Dallas a tout perdu alors que se profilait la loterie des tirs au but, à la suite du troisième but de Morris (113e), qui avait déjà sévi aux 22e et 74e minutes.

Malgré l’abattement, ou pour atténuer celui-ci, Ziegler a réuni toute l’équipe en cercle autour de lui, dans les vestiaires du CenturyLink Field, dès le coup de sifflet final. «J’ai dit aux gars que l’on sortait la tête haute. On s’est tous approchés d’un rêve. Après un tel match, on s’aperçoit qu’il ne nous manque pas grand-chose pour soulever la coupe.» Peut-être une affaire de détails, qui n’en sont pas forcément. Outre le handicap que représentait le fait d’évoluer à l’extérieur, on songe à ce manque de rigueur tactique au niveau du positionnement. L’ex-international le reconnaît implicitement. «Quand on encaisse quatre buts, c’est difficile d’aller plus loin. Sans doute nous a-t-il aussi manqué un peu de malice. Ce qui compte, c’est de gagner, pas nécessairement de bien jouer.»

À Tourbillon ?

Dallas éliminé dès le premier tour des play-off, voilà venu le temps des vacances, avant la reprise des entraînements. Lors de son prochain passage en Valais avec femme et enfant, l’ancien capitaine de Tourbillon espère profiter des installations du FC Sion pour se maintenir en forme. «Je viens de disputer 35 matches sans connaître le moindre pépin physique. Pour rester au top, j’ai besoin d’entretenir mon corps. Je vais en discuter avec les dirigeants valaisans.»

Avant de faire un break, Ziegler a aussi eu droit à sa première tornade, survenue à Dallas dans la nuit de dimanche à lundi. «Ce n’est pas très marrant à vivre. Devant la force des éléments, on se sent vulnérable. La tornade est passée juste au sud d’où l’on habite. Il n’y a pas eu de blessés mais les dégâts sont impressionnants.»

Créé: 22.10.2019, 21h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.