Passer au contenu principal

FootballSamedi prochain, l’Allemagne deviendra le pays qui rejoue

La Bundesliga s’est imposée comme le laboratoire du retour au jeu. Comment a-t-elle fait?

Robert Lewandowski et Roman Bürki se retrouveront le 26 ou le 27 mais mais cette fois sans public.
Robert Lewandowski et Roman Bürki se retrouveront le 26 ou le 27 mais mais cette fois sans public.
Keystone

«Es geht wieder los!» Dans un rituel qui a fait sa popularité, la Bundesliga va revenir rythmer le week-end des foyers allemands. Alors que la Ligue 1 s’est pliée à l’autorité de l’État, que la Premier League négocie avec un temps de retard et que la Super League flotte au gré des caprices de chacun, le football allemand a réussi le miracle de parler d’une seule voix pour convaincre le monde politique de son particularisme. Samedi prochain à 15h30, toute l’Europe aura donc les yeux tournés vers le pays qui rejoue. «Un football en sursis», a résumé Christian Seiger, président de la DFL. En sursis et sans public. Mais du football quand même, 69 jours plus tard.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.