Passer au contenu principal

Une savante hiérarchie pour l’unité de la Suisse

Dans un groupe, chacun a un rôle plus ou moins en vue. Un ordre s’établit pour la réussite de tous. La Suisse l’a compris.

Le capitaine Stefan Lichtsteiner (à droite), Valon Behrami, Granit Xhaka et Haris Seferovic sont les quatre leaders sur lesquels Vladimir Petkovic (à gauche) s'appuie pour assurer l'unité de l'équipe de Suisse.
Le capitaine Stefan Lichtsteiner (à droite), Valon Behrami, Granit Xhaka et Haris Seferovic sont les quatre leaders sur lesquels Vladimir Petkovic (à gauche) s'appuie pour assurer l'unité de l'équipe de Suisse.
KEYSTONE

L’homme est un animal comme un autre, pas de raison qu’il échappe à sa condition. À vivre en communauté, il éprouve les limites d’un ordre qui s’établit, naturellement ou pas. Au même titre que pour les poules dans une basse-cour ou pour un groupe de grands singes dans la savane, une hiérarchie plus ou moins claire s’installe, qui tisse les liens entre les uns et les autres. Il en va de même pour l’équipe de Suisse: il y a là beaucoup d’ego, mais qui ne sont pas tous égaux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.