Passer au contenu principal

Un seul nom sur toutes les lèvres: Cristiano Ronaldo

Le génial Portugais va terrasser la Suisse à lui tout seul. Tous les supporters lusitaniens en sont persuadés. La Suisse est avertie avant la finale de ce soir, à Lisbonne (20h45 heure suisse).

A quelques heures de la rencontre décisive Portugal - Suisse, les supporters suisses ont envahi le centre de Lisbonne.
A quelques heures de la rencontre décisive Portugal - Suisse, les supporters suisses ont envahi le centre de Lisbonne.
FLASHPRESS/ ALLENSPACH

Avec ses cinq mille supporters qui ont déferlé en ville, lundi déjà et ce mardi surtout, Lisbonne se prend à écouter avec un peu de curiosité les chants qui résonnent çà et là, à une fréquence désarmante. Mais le Lisboète est paisible. Quand on l’approche, il esquisse un sourire entendu et souffle les deux mots magiques: «Cristiano Ronaldo».

Presque une incantation. Cela a plus à voir avec une forme d’assurance qui coupe court à toute discussion. On peut parler des qualités de la Suisse, de sa solide défense, de Shaqiri capable de tout, de ces trois points d’avance, de ce match nul qui suffirait à Petkovic et aux siens pour pousser le Portugal en barrage? Le même murmure qui enfle: «Cristiano Ronaldo».

Tant de foi, c’est presque beau. Et la rumeur grossit encore à l’approche de la cathédrale, ce majestueux Estadio da Luz. «Il ne peut rien nous arriver, nous avons Cristiano Ronaldo avec nous», conclut un Portugais pour faire cesser les commérages. D’ailleurs, c’est bien parce qu’il n’était pas là le 6 septembre dernier à Bâle, pour le premier match de ces éliminatoires, que les Suisses ont eu la chance et l’insolence de battre les champions d’Europe en titre. Mais foin de ce mauvais souvenir: «Vous allez voir ce que c’est de jouer le Portugal quand Cristiano est là», promet en guise de conclusion un autre supporter.

La Suisse est avertie: elle va affronter un génie et sa bande, dans une cathédrale où il y aura près de 60 000 inconditionnels portugais et quelque 5000 supporters helvétiques.

De quoi rendre l’exploit encore plus beau, en dépit de toutes les dévotions lusitaniennes. Réponse ce soir.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.