Simon Le Coultre prêt à franchir un nouveau palier avec les Aigles

Hockey sur glaceLe défenseur vaudois, brillant avec les juniors au Canada, a séduit Chris McSorley, qui veut en faire l’un de ses meneurs de jeu.

Simon le Coultre (à droite), vient de disputer les Mondiaux M20 avec la Suisse.

Simon le Coultre (à droite), vient de disputer les Mondiaux M20 avec la Suisse. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que des images défilent toujours dans sa tête, il aurait tellement voulu, lui, comme tous ses «frères», réécrire l’Histoire: battre la Finlande en demie ou alors la Russie dans la petite finale et rentrer au pays en héros avec une médaille autour du cou, peu importe la couleur. Mais à l’instar de ses potes des «moins de 20 ans», Simon Le Coultre a dû se contenter du goût amer du «chocolat» resté longtemps sur l’estomac, surtout après être passé si près d’un exploit, comme ce fut le cas en quarts face à la Suède, un succès inoubliable.

«Une très belle expérience»

«Cela restera malgré tout une très belle expérience, un souvenir pour la vie avec beaucoup d’émotions», admet au bout du fil un Vaudois qui aura été l’un des plus en vue des Helvètes avec le très impressionnant Philipp Kurashev (qui lui devrait bientôt rebondir en NHL du côté de Chicago).

Simon Le Coultre, qui fêtera ses 20 ans le 9 août, n’est pas près d’oublier l’ambiance extraordinaire qui a régné dans ce groupe construit avec intelligence par Christian Wohlwend, le coach, qui a vécu cet événement aussi intensément que ses poulains. «On savait que pour bousculer des grandes nations et réussir quelque chose de bien, il fallait être soudé et collectif, ce qu’on a réussi à faire en peu de temps, ajoute le natif du Sentier. Nous savions aussi qu’en effectuant un match parfait, nous serions capables de rivaliser avec n’importe quelle équipe de ce tournoi.» Les petits Suisses ont crevé l’écran, de quoi susciter l’attention de recruteurs de NHL.

«Le meilleur espoir du pays»

Ce soir-là, ou plutôt au milieu de la nuit, à Genève, Simon Le Coultre a fini de convaincre Chris McSorley qui aura apprécié, devant son poste de télévision, la belle performance de sa future acquisition. Que ce soit devant son gardien ou lorsqu’il a fait trembler les filets face au Danemark, le Combier l’a comblé. «Talentueux, intelligent et très bon patineur, Simon est le meilleur espoir du pays en défense», se convainc l’Ontarien qui espère bien en faire, la saison prochaine, un de ses meneurs de jeu. Car c’est officiel depuis ce mardi, l’ex-junior du Lausanne HC vient en effet de s’engager pour trois saisons avec les Aigles, soit jusqu’au terme de l’exercice 2021-2022. «Je suis content de franchir ce nouveau palier dans ma carrière avec un premier contrat pro sachant qu’il me reste encore beaucoup de travail, enchaîne ce gros travailleur. Le plan de Genève m’a bien plu, le club donne des responsabilités aux jeunes.»

Or, avant de rejoindre les Vernets, le Vaudois est allé prendre congé de sa famille d’accueil, de ses dirigeants et de son équipe, à Moncton, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Et il va passer tout prochainement sur le billard. L’Helvète a été contraint de mettre un terme à sa (belle) saison avec les Wildcats pour subir une intervention chirurgicale à l’épaule. Le plus tôt sera le mieux pour lui s’il entend être d’attaque dès le mois d’août pour la préparation avec ses nouveaux coéquipiers.

Drafté en juin?

Le nouveau renfort du GSHC aura passé trois ans dans cette formation de Ligue de hockey majeur du Québec (LHMQ) avec 166 parties (66 points/18 buts et 48 passes décisives). «C’était un plaisir de jouer sur ces surfaces plus petites où le hockey est roi avec des patinoires souvent combles», renchérit Le Coultre, qui garde l’espoir de jouer un jour dans un club de NHL. Son nom figurera-t-il sur la draft lors du repêchage du mois de juin? «J’essaie de ne pas y penser», glisse-t-il. Quoi qu’il en soit, son manager a fait en sorte qu’il ne soit pas prétérité au cas où il devait être choisi par une organisation.

En attendant, ce défenseur de 182 cm (83 kg) est désormais prêt, à 19 ans, à «commencer un nouveau chapitre» en Suisse et vivre une belle histoire aux Vernets…

Créé: 08.01.2019, 20h54

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.