1800 Pères Noël ont couru en nocturne dans les rues de Lausanne

Course à piedSandra Annen-Lamard et Valentin Fridelance s'imposent dans une ambiance de fête, lors de la Christmas Midnight Run.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rue Saint-François, la rue de Bourg, un petit tour de cathédrale et retour à la Riponne. Et cela trois fois à 23 h et par des températures négatives. Il en fallait plus pour décourager Valentin Fridelance. Membre de l’équipe de Suisse de duathlon, l’aîné de la fratrie de Saint-Barthélemy a remporté de main de maître la 12e édition de la Christmas Midnight Run (24’15’’ pour 7,2 km). Leader dès le pont Bessières, l’athlète a géré son avance sur le Challensois Michael Crone (+ 4’’), malgré des soucis gastriques. «J’ai énormément de plaisir à courir dans cette ambiance nocturne avec la Cathédrale illuminée», commente le vainqueur qui s’impose sur ce parcours pour la première fois. Sandra Annen-Lamard a pour sa part remporté l’épreuve lausannoise pour la 5e fois consécutive!

En maillot de bain!

Parmi les 3231 inscrits, quelque 1800 participants ont pris part aux courses familiales et déguisées. Malgré une baisse de fréquentation de 1500 personnes (due certainement aux conditions atmosphériques), une vague de Pères et de Mères Noël, de rênes, de gens masqués, grimés ou emballés a débarqué dans les rues illuminées. Florian Patiny et James Porte de Denges ont par exemple couru, vêtus d’un seul maillot de bain. «On s’est lancé ce défi un peu fou. Mais il fait chaud!» assure Florian Patiny à l’arrivée.

Un sapin comme coiffure

Sous les encouragements assidus du speaker Christian Perler, déguisé en Père Noël, Sonia Flückliger a fait sensation avec une coupe de cheveux montée en sapin agrémenté de nœuds et guirlande électrique. Une choucroute à la Marge Simpson de 40 cm du plus bel effet. Anna et David Lobsiger d’Ecublens ont pour leur part fait la paire, transformés en rênes avec nez rouge, maquillage, guirlande électrique du plus bel effet. «Nous avons mis une heure pour préparer le costume», précisent-ils.

«Les habitués viennent chaque année avec de nouveaux déguisements», observe Julien Echenard, organisateur et collaborateur du Service des sports. Même les coureurs les plus patentés s’y sont mis. A l’instar d’Antoine Weber du Tri Team Pully venu fêter la fin de la saison, équipé de la panoplie complète (y compris salopette et casque) des Minions et accompagné de deux «Minionnes». (24 heures)

Créé: 10.12.2017, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...