49e titre de champion en poche, Montreux pense à l'Europe

Rink-hockeyLe club de la Riviera a battu Genève en finale. Il n’avait plus été à pareille fête depuis trente ans.

Les Montreusiens peuvent laisser libre cours à leurs joie.

Les Montreusiens peuvent laisser libre cours à leurs joie. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tout vient à point pour qui veut vraiment se donner les moyens de renouer avec le fil de son passé. Ainsi le Montreux HC s’est adjugé samedi son 49e titre de champion de Suisse après plus de trente ans d’attente. A Zuchwil (SO), en finale de LNA, Montreux, club le plus titré de l’histoire, a battu Genève 2-1, au terme d’un match serré.

L’entraîneur catalan Mateo de Ramon a su conjuguer l’expérience de joueurs confirmés et le talent de jeunes pousses du club. Avant d’aller au bout de leur rêve, les Montreusiens ont pris le meilleur des Bernois de Diessbach (dominateurs du tour de qualification) en demi-finale des play-off.

«Engagement sans faille, motivation et travail.» Tels sont les mots qui viennent à l’esprit de Mateo de Ramon au moment de souligner les qualités de ses joueurs. L’intéressé souligne dans un même souffle ce fameux «esprit d’équipe» qui a animé les siens. Dans un premier temps, Mateo de Ramon préconise de «profiter du moment», puis quand «l’euphorie sera retombée de revenir sur terre et reprendre le boulot à zéro.» Si ce n’est pas de l’humilité, ça y ressemble étrangement.

La parole à Marc-Henri Guibert, qui a succédé à Mathieu Quartier à la présidence du club lors de l’Assemblée générale du MHC le 26 août dernier. «Au début de la saison, on n’imaginait pas décrocher le titre. L’équipe avait été remaniée en profondeur. On avait enregistré cinq-six départs, deux arrivées et la promotion de trois juniors du cru. Si l’alchimie a pris, c’est d’abord grâce à l’entraîneur. Il récolte les fruits de quatre ans de travail. En l’engageant en qualité de semi-pro, mon prédécesseur (ndlr: sept ans en poste) a vu juste.»

Eliminé en 8e de finale de la Coupe de Suisse à Biasca aux tirs au but, 8e de la très relevée Coupe des Nations, Montreux prendra donc part à la Ligue des champions en 2017-2018. «L’ossature (entraîneur et équipe) sera la même. Mais, pour évoluer sur la scène européenne, nous essayerons de trouver un renfort. Peut-être un joueur espagnol.»

Seule certitude pour Marc-Henri Guibert, son comité et le MHC: l’assurance de disputer six matches (trois à domicile) dans cette prestigieuse compétition et la quasi-certitude d’affronter un grand (Barcelone, Porto ou Benfica). De belles perspectives d’avenir. Qui feront ressurgir des pans entiers du passé. (24 heures)

Créé: 29.05.2017, 16h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...