8000 enfants ont célébré le beau jeu à Graines de foot

FootballLes juniors vaudois ont été les meilleurs ambassadeurs de leur sport. Les entraîneurs pas toujours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les enfants ne pensent qu’à jouer et à toucher le ballon. Les entraîneurs, eux, rouspètent et veulent gagner à tout prix.» La vérité sort toujours de la bouche des enfants. En l’occurrence, de celle d’un adolescent de 14 ans, plutôt dégourdi et fin observateur de ce qui s’est passé samedi à Graines de foot, le tournoi juniors orchestré par l’ACVF, l’Association cantonale vaudoise de football. Antoine Amblard, arbitre de huit rencontres à Puidoux n’a pas été épargné. «Un entraîneur s’est fâché pour une histoire de coup franc. Il a utilisé des mots forts, rapporte le jeune homme dont nous avons apprécié les qualités de jugement sur le terrain. Un autre est aussi venu me féliciter. En général, ceux qui en veulent à l’arbitre sont ceux qui ont perdu.»

À Thierrens, Laurent Pfulg ne fait pas partie de la meute d’aboyeurs qui hurlent sur leurs juniors et qui, parfois, les insultent aussi. «Si on est content de notre journée, peu importe le classement, nous aurons réussi notre tournoi», clame l’entraîneur des juniors E d’Échallens Région. L‘essentiel est d’appliquer ce que l’on a appris durant toute la saison. Cet esprit doit primer.»

Une coupe bienvenue

Cette année, pour mettre en avant le beau jeu, une coupe a été distribuée sur chacun des 23 sites du tournoi. «À mes yeux, l’équipe qui remporte ce trophée a autant de mérite que celle qui s’impose en finale, estime Thierry Bernard, membre du jury sur le site de Morges. Nous avons constaté que certains entraîneurs étaient très excités. Nous avons d’office éliminé leur formation de la course à la coupe fair-play. Les parents sont aussi virulents. Ils vivent tellement leur match qu’ils disent à leur gosse d’aller à gauche, lorsque l’entraîneur leur dit d’aller à droite!» L’enthousiasme des parents peut également s’avérer touchant. Comme ces supporters de Malley, rencontrés à Grandson. Habillés de jaune, ils criaient à l’unisson «Allez Malley!» durant toute la durée des matches. «Je ne peux pas me taire, à chaque fois que je suis là, je dois faire du bruit», rigole Aku Tsetse, maman de Samuel, attaquant en juniors D. Pour l’occasion, elle a encouragé l’équipe au son des maracas!

Sur le terrain, les enfants ont été de merveilleux ambassadeurs du beau jeu. Même pendant les pauses, ils tapaient dans le ballon, heureux d’être là, avec les copains. A l’instar de Gabriel Jaton et Nolan Bruni, tous deux âgés de 7 ans et demi. «À la maison, à chaque fois que j’ai un moment, je fais du foot», dit le premier. Le second n’a même pas pris le temps de manger, à midi. «Je voulais encore jouer!» lâche-t-il.

Parmi tous ces garçons, des filles ont tiré leur épingle du jeu. Notamment Talia Martellotta, seule présence féminine dans son équipe de Cheseaux. «Je n’ai jamais joué avec les filles. J’ai toujours été incorporée dans un groupe de garçons et ça me plaît», affirme la joueuse de 13 ans.

Les malheurs de Timour

Il y a donc eu beaucoup de bonheur sur les terrains, samedi. Mais aussi de petits malheurs. Comme celui de Timour Godel, le buteur patenté de Mouvement Menthue (juniors E), qui s’est brisé un bras vendredi, mais qui est quand même venu soutenir ses coéquipiers. Bel état d’esprit! (24 heures)

Créé: 09.06.2018, 21h45

Les finalistes

Juniors D
Vevey 1,
La Tour-de-Peilz 1, Nyon 1, Gland 1, VPC 1 Pied du Jura, Forward-
Morges 1, Porto LS 1, Yverdon 3, Écublens 1, Grandson, Payerne 1, LS Academy Nord 2, SLO 1, Aigle 1, Concordia 1, Échallens Région 1.
Juniors E
Vevey 1, Villeneuve, Gland 1, BRP 1, Échichens 1, USTS 4, Bussigny 1, Écublens 1,
Mvt Centre 1, Pully 1, Yverdon 1, Stade-Payerne 4, VPC3, Champagne 1, LS Academy Sud 1, SLO 3.
Juniors F
Ollon 1, Lutry 1, LUC Dorigny 2, Vallée de Joux 1, Puidoux-Chexbres 1, Chavannes-Epx 1, Renens 1, Saint-Prex 1,
USTS 2, BRP 1, Étoile-Broye 1, Granges-Md 1, Champagne 1,
Mvt Menthue Bercher.
Finales
Le 23 juin à Lausanne, stade de la Tuilière.

Articles en relation

Un champion avec les juniors E de Champagne

Football Ancien joueur du grand FC Bâle, Sébastien Barberis avait coupé avec le foot. Il a remis les deux pieds dedans lors de Graines de Foot où il s’est qualifié pour la grande finale Plus...

Graines de foot sème le respect dans tout le canton

Football Un trophée du fair-play récompensera les équipes les plus respectueuses, samedi sur 24 sites. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.