Comisetti: «Mes joueurs sont des fous»

FootballEchallens a éliminé dimanche le grand Xamax en Coupe de Suisse. Quelques minutes après l'exploit, Alexandre Comisetti s'est confié à chaud.

Alexandre Comisetti, au centre, fête la qualification avec ses joueurs et les supporters challensois.

Alexandre Comisetti, au centre, fête la qualification avec ses joueurs et les supporters challensois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Alexandre Comisetti, cette qualification d'Echallens est un exploit que seule la Coupe de Suisse peut faire exister.

Que dire? Mes joueurs se sont qualifiés seuls. Ce qu'ils ont fait sur le terrain est extraordinaire. Depuis la touche, on ne pouvait plus rien faire. Je leur tire mon chapeau.

Il y avait 1800 spectateurs aux Trois-Sapins. C'est forcément unique de vivre ça devant un tel public.

Les gens du Gros-de-Vaud sont extrêmement chaleureux. Ils sont attachés à leur région, à leur club. Les supporters se sont vraiment mobilisés pour cet événement. Je pense que ce sera encore plus le cas pour le prochain tour. J'ai grandi à deux kilomètres à vol d'oiseau, donc je connais bien la région. Je suis très content pour eux aujourd'hui.

A titre personnel, cette qualification pour les 8e est aussi un joli succès dans votre jeune carrière d'entraîneur.

Ce n'est pas forcément ma réflexion. Je vais vous dire sincèrement, je ne savais même pas qu'on était en 16e. On va donc jouer un 8e de finale? On attend les prochains qui viendront chez nous. Je ne réfléchis pas à ma situation personnelle. C'est justement pour vivre ce type de moments qu'on est entraîneur.

Samedi, le Stade-Lausanne-Ouchy a sorti Sion. Est-ce que ce premier exploit vaudois a joué un rôle? Cela vous a-t-il démontré que c'était vraiment possible?

Pas forcément. Vous savez, dès le tirage au sort, on était persuadé qu'on pouvait passer. On y a toujours cru. On a eu de la réussite mais on a aussi fait preuve de caractère. On est revenu deux fois dans le match. C'est vrai que toutes les planètes se sont alignées pour nous. On est toujours là et on peut encore envisager la suite avec espoir.

D'une manière générale, quatre clubs vaudois seront présents en 8e de finale. Est-ce un simple hasard ou la preuve d'une émulation dans le football cantonal?

Lausanne est aussi une locomotive intéressante qui montre une certaine voie à suivre. Plusieurs de mes joueurs sont passés par Team Vaud. Ils ont partagé un bout de parcours avec ces joueurs de l'élite. C'est le signe que la formation vaudoise est de qualité. Il faut continuer d'aller de l'avant.

La nouvelle vient de tomber, vous jouerez Lucerne en 8e. Une réaction sur cet adversaire?

On n'a pas tiré Lausanne mais ce sera une équipe de Super League, enfin. Xamax en avait déjà le calibre. On va maintenant observer Lucerne, comme cela a été le cas pour les autres équipes. On va bien se préparer et rester convaincus qu'on peut aller encore plus loin dans cette coupe. Mes joueurs sont fous. Ils vous nous emmener avec eux pour passer un nouveau tour. (24 heures)

Créé: 18.09.2017, 15h13

Articles en relation

Echallens élimine Xamax et attend Lucerne

Football En 16e de finale de Coupe de Suisse, les Challensois ont réussi un authentique exploit face à Neuchâtel, devant 1800 spectateurs. Ils affronteront les Lucernois au tour suivant. Plus...

«Je ne vois pas pourquoi le FC Echallens devrait avoir des complexes»

Football Le FC Echallens accueille Neuchâtel Xamax en Coupe de Suisse. Alexandre Comisetti évoque ce joli rendez-vous, dimanche à 15 h 30. Plus...

«J'étais certain qu'elle allait rentrer»

Alors que ses coéquipiers chantaient encore dans le vestiaire, Léo Richard est revenu sur cette qualification. Le portier de 25 ans peinait encore à mesurer l'ampleur de l'exploit challensois. Il analyse un match fou et le tir de Nuzzolo qui est venu mourir sur sa barre transversale à la dernière minute...

Face à Xamax, Echallens y a toujours cru. Cette qualification est amplement méritée.
C'est magnifique au vu du scénario. C'est génial de réussir une deuxième fois cet exploit après avoir éliminé Aarau au premier tour. Ce n'est jamais facile de revenir au score. Réussir à le faire deux fois face au leader de Challenge League, c'est fort.

Vous étiez menés à la mi-temps. Quel a été le message du coach dans les vestiaires?
Alexandre Comisetti nous a dit qu'on devait un peu lâcher les chevaux. On se devait de profiter de l'événement. Ce n'est pas tous les jours qu'on joue devant 1800 spectateurs contre Neuchâtel Xamax.

Neuchâtel a poussé pour égaliser dans la deuxième mi-temps des prolongations. Comment êtes-vous parvenu à rester calme?
J'ai essayé de rester le plus tranquille possible. Je me devais d'amener de la sérénité dans l'équipe. Je savais que cela ne servirait à rien de s'exciter. Au final, cela a plutôt pas mal fonctionné.

A la dernière minute, Nuzzolo allume la barre. Qu'est-ce qui s'est passé dans votre tête sur cette action?
J'étais certain qu'elle allait rentrer. Le ballon tape la latte puis mon épaule avant de sortir. Tout était avec nous aujourd'hui. Tant mieux. Maintenant, on va profiter de ces moments, surtout qu'on a congé demain, tant au football qu'au travail.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.