Du sport, des familles et un invité surprise à Vidy

Omnisports Les Panathlon Family Games ont fait le plein. Même le président du CIO a croisé le fer, au sens propre, avec des enfants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Panathlon Family Games ont réservé une belle surprise à une poignée d’enfants. Au moment d’enfiler leur tenue d’escrime et de saisir leur arme, les jeunes participants ont été présentés à un invité surprise. Champion olympique par équipe au fleuret à Montréal, Thomas Bach est arrivé et a croisé le fer avec eux. Le président du CIO a spontanément discuté avec les participants et donné quelques conseils.

Dimanche, 3540 personnes ont participé à Vidy, aux 28 initiations offertes. Soit une progression de 500 sportifs par rapport à 2016. Parmi eux, Philippe, Sophie et leur fils Jérémy, de Morges, ont testé le tir à l’arc. «Nous avons été agréablement surpris par la prise en charge, raconte le papa. Mon moniteur n’avait que 11 ans et il a su transmettre sa passion avec une sacrée énergie.» Fier d’avoir éclaté trois ballons, Jérémy avait très envie de tirer d’autres flèches à l’avenir. Sa maman a elle aussi adoré. «En revanche, il y avait presqu’une heure de queue, regrette-t-elle. Quant à l’athlétisme, j’ai trouvé l’activité un peu décevante. Ce sport se conjugue dans tellement de disciplines que le résumer au sprint est un peu réducteur.»

Penalty ou pas?

Un peu plus loin, Ahmed Azouz et son fils Youssef, âgé de 7 ans, ont testé l’arbitrage. «Nous sommes des habitués des Family Games. Nous avons évité les activités où il y avait trop de files d’attente.» Avec son maillot jaune, Arnaud Bloesch, comme les sept autres arbitres présents, a su garder son enthousiasme tout au long de la journée. «Nous proposons une analyse vidéo, ainsi que des exemples sur le terrain», explique l’arbitre de 2e ligue inter. Penalty ou pas? Hors-jeu? Le ballon a-t-il franchi la ligne de buts? Autant de situations auxquelles étaient confrontés les participants.

Sept sports ont reçu l’aide de l’Association suisse des professionnels en activités physiques adaptées, incarnée notamment par Chloé et les deux Pauline. Leur mission: aider les personnes à besoins spécifiques à pratiquer le sport. Emma a ainsi testé le tennis de table avec une balle plus grosse et qui rebondit moins vite. L’aide peut être matérielle ou auditive par exemple pour les personnes malvoyantes. Une façon pour tous de célébrer le sport.

(24 heures)

Créé: 12.06.2017, 14h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...