Frère et sœur, ils aspirent à atteindre des sommets

Course de montagneChampions de ski-alpinisme, Caroline et Florian Ulrich se frotteront dimanche à la course Montreux - Les Rochers-de-Naye.

Caroline et Florian Ulrich, deux as de ski-alpinisme et de course de montagne.

Caroline et Florian Ulrich, deux as de ski-alpinisme et de course de montagne. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En mars dernier, Caroline Ulrich a créé la sensation aux championnats du monde de ski-alpinisme. À Villars, l’étudiante de La Tour-de-Peilz a remporté la bagatelle de quatre titres suprêmes. Un exploit qui, pour la petite histoire, lui a coûté 136 périodes d’absence au gymnase.

Mais cela n’a heureusement pas mis en péril ses études. Aussi douée qu’humble, la jeune femme de 17 ans vit sa passion du sport conjointement avec son frère Florian, 20 ans. Leur frère aîné, Mathias, est lui aussi un mordu de montagne, qu’il pratique de façon plus extrême, puisqu’il est féru d’alpinisme. Depuis trois ans, il prépare une expédition de deux mois, avec le Club alpin suisse, à l’île de Baffin (archipel arctique canadien) Caroline et Florian, eux, préfèrent arriver au sommet skis aux pieds, plutôt qu’avec des piolets. À 20 ans, Florian a atteint la 5e place du classement général de la Coupe du monde et collectionne les victoires et les podiums lors de championnats internationaux.

«Je n’aimais pas ça!»

D’ordinaire, les jeunes ne sont pas ultrafans d’efforts aussi intenses. Quelle mouche a bien pu piquer les Ulrich? «Quand on était petits, nos parents nous prenaient avec eux dans leurs virées en montagne, explique Florian. Au début, on râlait…» Caroline fait la grimace et acquiesce. «C’est vrai, et honnêtement je n’aimais pas du tout ces sorties du week-end, avoue-t-elle. Mais à un moment donné je me suis dit qu’il fallait que j’en profite. Une fois là-haut, c’est génial. Tout est magnifique. Je me rappelle que nous faisions à chaque fois un pique-nique.» Florian se souvient, quant à lui, des barrages qu’il fabriquait sur les ruisseaux.

Ainsi, les randonnées ont cédé la place aux compétitions. Caroline et Florian ont commencé par la course à pied, mais très vite le ski-alpinisme a pris le dessus. Les deux membres de l’équipe de Suisse enchaînent chaque année les mètres de dénivelé. Respectivement 100'000 pour Florian et 66'000 pour Caroline.

Mais quand la neige fond et que la montagne se laisse plus facilement apprivoiser, les Ulrich empruntent les sentiers pour prendre de l’altitude. «Lundi matin, nous sommes allés courir 13 km au Mont-Pèlerin, explique la quadruple championne du monde. On s’entraîne souvent ensemble, mais c’est parfois dur de suivre Florian. Heureusement, il est sympa, il m’attend.»

L’an dernier, en course à pied, les deux compétiteurs ont gagné l’épreuve de Montreux - Les Rochers-de-Naye chez les jeunes. La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre, puisqu’en 2017 Françoise, leur mère, avait elle aussi remporté sa catégorie (départ depuis Caux).

Après ses quatre médailles d’or mondiales, Caroline Ulrich se réjouit des prochaines années de compétition. «À l’avenir, j’aimerais profiter de vivre plein d’expériences grâce au sport. Et continuer de faire partie de l’équipe de Suisse de ski-alpinisme pour participer à la Coupe du monde dès l’an prochain.» Florian, lui, aspire à rejoindre le sommet de l’élite et réussir des podiums.

Coup d’œil sur le Léman

Pour se donner les moyens de leurs ambitions, le frère et la sœur suivent un plan et s’entraînent jusqu’à quinze heures par semaine. Fitness, course à pied, trail, vélo de route, ski à roulette l’automne et ski l’hiver sont au menu de leur programme. Dimanche, ils se jaugeront sur les pentes de Montreux - Les Rochers-de-Naye. Un sommet que Florian voit depuis la fenêtre de sa chambre. «Cette année, je partirai pour la première fois de Montreux et non depuis Caux, précise-t-il. Cette course est magnifique. Malheureusement, en course, pas le temps d’admirer le paysage.» Caroline a promis pour sa part qu’elle se retournerait deux ou trois fois pour contempler la vue sur le Léman.

Créé: 02.07.2019, 09h20

Caroline Ulrich

Née le 28 février 2002.

Domicile: La Tour-de-Peilz.

Occupation: Gymnasienne.

Clubs: CA Riviera, Team Teysalpi, Mountain Performance.

Palmarès



Ski-alpinisme:
4x championnedu monde (individuelle, sprint, vertical et relais).
2x vice-championne d’Europe en 2018.
3x médaillée de bronze aux Mondiaux 2017.
Multiple championne de Suisse.

Course à pied:
2x 2e et 1x 3e à Sierre-Zinal (depuis Chandolin).
1re à Montreux - Les Rochers-de-Naye en 2018.

Florian Ulrich

Né le 1er mai 1999.

Domicile: La Tour-de-Peilz.

Occupation: Étudiant à l’université.

Clubs: CA Riviera, Team Teysalpi, Mountain Performance.

Palmarès



Ski-alpinisme:
3e des Mondiaux cadets en 2015.
Champion d’Europe cadets en 2016.
2e scratch de la petite Patrouille des Glaciers 2018.
3e Coupe du monde de vertical à Disentis 2019,
5e du général de la Coupe du monde et 3e en vertical.
Multiples médailles aux championnats de Suisse.

Course à pied:
3e à Sierre-Zinal. 1er à Montreux - Les Rochers-de-Naye en 2018.

Infos pratiques

Montreux - Les Rochers-de-Naye
Dimanche 7 juillet.
Inscriptions jusqu’à samedi via internet.
Limité à 1300 participants

Articles en relation

Caroline Ulrich, un talent coulé dans le bronze

Ski-alpinisme Lors de ses premiers Mondiaux, la Boélande de 15 ans a ramené trois médailles. Plus...

Roland Ulrich arraché à ses élèves de Vevey

Carnet noir Très apprécié et toujours à l’écoute, le professeur de guitare est mort à 50 ans, suite à une chute en montagne. Plus...

À Villars, les populaires ont défié les champions du monde

Ski-alpinisme La Suisse a décroché trois médailles lors de la course verticale des Mondiaux sur un parcours ouvert à tous. Plus...

Les dix raisons de la ruée vers les Rochers-de-Naye

Course de montagne Dimanche, 1200 participants affronteront les 1600 m de dénivelé positif de l’épreuve montreusienne. Un record. Plus...

Les Rochers-de-Naye n’ont jamais connu pareil succès

Course à pied L’Écossais Robbie Simpson et la Vaudoise Laura Hrebec remportent une épreuve qui a attiré 1266 participants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.