Un sport mixte, rapide, tactique,fair-play et d’origine 100% suisse

TchoukballUn expert du tchoukball décrypte cette discipline spectaculaire dans notre série de vidéos «Joue-la comme un pro».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis les années 80, chaque écolier a joué au moins une fois au tchoukball. Un sport fascinant qui mélange les aptitudes du handball, de la balle au prisonnier et du billard. Si vous aimez l’action, la stratégie et que vous privilégiez le respect du jeu et de l’adversaire, alors il vous faut absolument pratiquer le «tchouk». Un nom hérité du bruit que fait le ballon quand il frappe le «cadre», soit le mini-trampoline incliné à 55 degrés qui se trouve de chaque côté de la salle.

Le jeu est très simple à comprendre. Il consiste à faire rebondir le ballon à l’extérieur d’une raquette de 3 m de diamètre, après l’avoir lancé sur le cadre. Si la balle retombe au sol, hors de la zone, le point est attribué. Si la balle est réceptionnée par l’équipe adverse, cette dernière peut tenter à son tour de marquer.

International durant six ans, Simon Burgat (27 ans) a remporté les championnats d’Europe et s’est classé 4e des Mondiaux avec l’équipe de Suisse. Pour rien au monde cet étudiant en sport à l’université ne changerait d’activité. «J’ai pratiqué le foot quand j’étais enfant, explique-t-il. Mais il m’arrivait d’être interloqué par les scènes anti-fair-play qui se déroulaient devant mes yeux. Le «tchouk» véhicule les valeurs que le sport devrait promouvoir.»

L’héritage du Dr Brandt

Aussi physique que rapide – l’explosivité est une de ses caractéristiques – le tchoukball a été créé dans les années 60 par le Dr Hermann Brandt, un Chaux-de-Fonnier établi à Genève. Ce médecin souhaitait trouver une activité permettant de minimiser l’impact des blessures sur ses patients.

Actuellement, ce sont des équipes neuchâteloises et genevoises, ainsi qu’une lausannoise, qui nourrissent un championnat de LNA entièrement romand. «Le côté stratégique de ce sport est fascinant, poursuit le membre du Lausanne Tchoukball Club. Le placement en fonction de ce que fait l’adversaire est déterminant.» Sur le terrain, les équipes sont composées de sept joueurs. Chaque formation a l’obligation d’aligner au moins un homme dans une équipe de filles ou une fille dans une équipe d’hommes. Le jeu se déroule en tiers-temps de vingt minutes.

Avec son esprit fair-play, spectaculaire, rapide, tactique et mixte, ce sport né en Suisse devrait se développer à vitesse grand V. Surtout qu’il se pratique régulièrement dans les écoles. Ce n’est pourtant pas le cas. On ne compte que 713 membres actifs en Suisse. «Différentes raisons expliquent ces chiffres, analyse Simon Burgat. Sans adaptations, le «tchouk» peut s’avérer difficile à pratiquer chez les enfants les plus jeunes. D’ailleurs, je conseille d’y jouer à partir de 9 ans. Une version simplifiée et plus accessible a toutefois été créée.»

Timide progression

Le manque de disponibilité des salles de gym et le coût du matériel (un cadre vaut 500 francs) sont autant de freins au développement de ce sport. En revanche, le tchoukball se développe un peu partout dans le monde. En Europe, en Amérique, en Afrique et surtout en Asie, où les meilleurs joueurs évoluent à Singapour et à Taïwan.

Ce sport vous intrigue, vous titille ou vous intéresse? Regardez notre vidéo «Joue-la comme un pro». Simon Burgat y prodigue ses conseils et vous explique les règles en images. Il vous montrera aussi comment réaliser une «volante», le coup le plus spectaculaire du tchoukball.

À vous de jouer!

Créé: 18.02.2019, 18h13

Articles en relation

[Vidéo] Joue-la comme un pro d’escrime

Tutoriel A l’occasion des Championnats de Suisse à Morges, l’espoir Dino Riva (14 ans) décortique les touches au fleuret. Plus...

Joue-la comme un pro d'unihockey

Tutoriel Balthazar Noël, 18 ans, est un virtuose de la petite balle blanche à trous. Il vous apprend ses meilleurs trucs. Plus...

[Vidéo] Joue-la comme un pro des agrès

Gymnastique La championne d’Aigle Alliance Djemie Pacheco explique les différents engins dans un tutoriel à voir sans modération. Plus...

Mehdi Amhand vous donne un cours de taekwondo

Arts martiaux Onze fois champion de Suisse, le Veveysan de 25 ans décrypte les coups du taekwondo dans un tutoriel à couper le souffle. Plus...

[VIDÉO] Rayan Jimenez fait voltiger sa trott’ comme un vrai pro

Trottinette freestyle Sponsorisé par une marque australienne, le Rollois de 20 ans parcourt l’Europe grâce à sa passion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.