Passer au contenu principal

NatationEntre astuces et bons tuyaux, ils ont trouvé la parade

Les nageurs ont rivalisé d’ingéniosité pour s’entraîner durant la fermeture des piscines.

Sylvain Fridelance a trouvé une solution en s'entraînant dans le sud de la France.
Sylvain Fridelance a trouvé une solution en s'entraînant dans le sud de la France.
DR

Depuis mars, toutes les piscines publiques sont fermées. Celles des fitness ont subi le même sort. Pour les nageurs de pointe, ceux qui plongent dans les bassins six jours par semaine, l’entraînement est devenu un véritable casse-tête. Comment peuvent-ils maintenir leur niveau, quand du jour au lendemain ils sont contraints de réduire leur pratique hebdomadaire de vingt-cinq heures à zéro? Des champions comme Alistair Brownlee ont trouvé la parade. Le double champion olympique de triathlon nage dans un petit bassin à domicile. Cette piscine d’environ 4 mètres de long est équipée d’un système de nage à contre-courant. Un dispositif mis en place par un de ses sponsors après qu'Alistair s'était blessé à un tendon d’Achille, il y a quelques années. Une installation qui s’est révélée providentielle durant la pandémie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.