Passer au contenu principal

Sans les bénévoles, le sport suisse agoniserait

Il faudrait injecter 2 milliards de francs dans l'économie du sport pour compenser l'absence de volontaires.

Le programme Volontaires sportifs lausannois regroupe un millier de bénévoles, actifs sur 32 événements de la capitale olympique, dont les 20 KM.
Le programme Volontaires sportifs lausannois regroupe un millier de bénévoles, actifs sur 32 événements de la capitale olympique, dont les 20 KM.
FLORIAN AEBY

«Sans bénévoles, notre manifestation n’aurait tout simplement pas lieu.» Président du comité d’organisation du Triathlon de Nyon, Yannick Grivel sait de quoi il parle. Son équipe travaille à l’œil, juste pour le plaisir d’accueillir, le week-end prochain, quelque 2500 athlètes populaires et de l’élite. «Il y a environ 300 personnes qui œuvrent sur un total de 600 journées de travail», précise-t-il. Mais le timing est court pour l’organisateur, qui a encore besoin de bras. Il recherche des bonnes âmes, prêtes à donner un coup de main, dès jeudi pour le montage et jusqu’au démontage de lundi. «Nous sommes à flux tendu, admet-il. Ainsi, chacun est le bienvenu, dès l’âge de 12 ans.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.