À Échallens, chaque joueur est prêt à disputer le match d’une vie

FootballLe club vaudois de 1re ligue s’est promis de faire tomber Bâle. Le rôle du gardien Ludovic Zwahlen sera décisif.

Le concierge du stade bichonne la pelouse pour la venue du grand FC Bâle ce samedi.

Le concierge du stade bichonne la pelouse pour la venue du grand FC Bâle ce samedi. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le 19 août et l’heureux tirage au sort attribuant Bâle aux amateurs du FC Échallens, la capitale du Gros-de-Vaud est en effervescence, bouillonne d’impatience. Pour toute la région, recevoir ce qui se fait de mieux avec un ballon en Suisse depuis quinze ans représente un événement. Et voilà que l’on y est. Avec un engouement auquel Fritz Aeschbach lui-même, qui en a pourtant vu d’autres, ne s’attendait pas. «Trois reporters argentins viennent de s’annoncer», lâche le président entre deux coups de main. Avec son comité et une armée de bénévoles, le boss se démène pour régler tout ce qui doit l’être. «Pour nous, le match a commencé il y a quatre semaines déjà. C’est de la folie…» Grâce à l’installation de tribunes provisoires, récupérées sur le site de la récente Fête du blé et du pain, 4500 personnes, peut-être bien davantage, se presseront aux Trois-Sapins dans l’espoir d’assister à l’impossible exploit. Celui que les joueurs d’Alex Comisetti se sont mis en tête de réaliser, quitte à passer pour des utopistes. «Tant que Bâle n’a pas fait la différence, ce sont ses joueurs qui seront en difficulté, pas vous», leur a répété le coach durant la semaine. À l’heure où Bâle prenait ses aises au Grand Hôtel des Bains, à Yverdon, les Vaudois préparaient vendredi les conditions de la sensation recherchée.

Gardien de père en fils

Si l’effort sera d’abord collectif, aussi bien en termes de concentration que de solidarité, un homme va attirer tous les regards: dans son rôle de gardien, Ludovic Zwahlen (25 ans) ne risque pas de passer inaperçu. Comme chacun de ses coéquipiers, c’est le «match d’une vie» qui l’attend. Avec l’objectif de tenir face à la déferlante redoutée. «J’ai envie de profiter à fond de l’événement. Mon objectif est de ne pas prendre de but, ce qui signifierait d’atteindre au minimum les tirs au but. (…) S’il y a par contre déjà 3-0 pour Bâle à la pause, ce serait dur d’en mettre quatre en deuxième mi-temps», reconnaît Zwahlen, qui bosse dans un centre médico-social à Orbe. Clin d’œil familial: son papa Pierre-Alain, qui gardait épisodiquement la cage d’Yverdon en LNA lors de la saison 1993-1994, avait déjà joué en Coupe contre Bâle, qui végétait alors en LNB. «Il avait encaissé un but du père de Zuffi. Et voilà que je vais à mon tour jouer contre son fils…»

Alors que l’on s’active pour monter les cantines, le portier affiche encore une étonnante décontraction, mais qu’en sera-t-il au coup d’envoi? «J’aurais sans doute la boule au ventre, ce qui est plutôt rassurant. Jamais je ne vais voir autant de bleu et rouge autour de moi.» Ces derniers jours, plusieurs de ses potes ont cherché des tuyaux, lui demandant s’ils pouvaient miser sur la surprise du mois. «Je leur ai dit qu’ils pouvaient sans autre mettre une piécette sur nous. On y croit tous.» Pour les parieurs, la cote du club vaudois se situe à 13,25 (contre 1,12 pour Bâle).

Le boss rêve d’YB

Bien sûr, la réception du FCB, supposant une énorme infrastructure, ne va pas de soi, principalement au niveau de la sécurité. Compte tenu de la réputation de ses parfois turbulents supporters, le dossier chaud, le plus sensible aussi, concerne la gestion des 800 fans rhénans au niveau du transport et de leur arrivée au stade sous bonne escorte. «En raison du Jeûne fédéral, la difficulté logistique a été de trouver des cars disponibles pour les transporter depuis la gare prévue», reprend M. Aeschbach. Dont l’équipe est prête à se transcender, à écrire une nouvelle page de sa propre légende. «Notre but, c’est de tirer YB au prochain tour!, s’exclame son très optimiste boss. Mais on serait aussi très heureux de recevoir Lausanne.»

(24 heures)

Créé: 14.09.2018, 22h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...