Passer au contenu principal

A L’Étivaz, le Supertrail du Barlatay respecte la tradition

La course du Pays-d’Enhaut emprunte les chemins alpestres des convoyeurs de fromage d’antan.

Des enfants en tenue d’armailli et portant sur leurs épaules un «oiseau» accompagneront le vainqueur.
Des enfants en tenue d’armailli et portant sur leurs épaules un «oiseau» accompagneront le vainqueur.
SUPERTRAIL DU BARLATAY

Le clin d’œil est savoureux. Après 87 km et 5400 m de dénivelé positif, le vainqueur du Supertrail du Barlatay sera cette année encore accompagné par deux enfants, sur la ligne d’arrivée. En tenue d’armailli, ces derniers porteront sur leurs épaules un «oiseau», soit le support en bois des convoyeurs de fromage de L’Étivaz, appelés «barlatays» (prononcez barlatê).

C’est précisément pour rendre hommage au travail de ces transporteurs de meules que les organisateurs ont créé cette épreuve en 2012. «Mon grand-père, qui a 89 ans, barlatait encore dans les années 1930, raconte Jean-David Isoz, président du comité d’organisation du Supertrail. Jusque dans les années 40, il était tout à fait possible d’en apercevoir dans la région, avant que les transports mécaniques ne facilitent la tâche.»

Limité à 600 participants

Le barlatay acheminait les fromages, des alpages jusqu’aux caves coopératives, en installant les meules sur le dos de mulet ou de cheval. Certains chargeaient l’étivaz directement sur leurs épaules à l’aide des fameux «oiseaux».

Pour sa 7e édition, le Supertrail du Barlatay fera de nouveau honneur à ses racines ancestrales et à sa région. Mis en place par des amoureux de la nature, l’événement du Pays-d’Enhaut a atteint sa limite d’inscrits avec 600 coureurs au départ, vendredi et samedi. «Ils seront exceptionnellement 630, car certains locaux se sont manifestés tardivement. Mais à l’avenir, nous ne dépasserons pas ces chiffres, assure Jean-David Isoz. Nos infrastructures sont limitées et nous aimons mettre un nom sur chacun des visages qui font la course, plutôt que de leur attribuer un numéro. L’aspect convivial et l’accueil priment. En plus, nous voulons minimiser l’impact sur la nature.»

Déchets prohibés

À cet égard, le règlement stipule que si un trailer laisse traîner des déchets, il est automatiquement disqualifié. «Quand on connaît la région, il va de soi de la respecter», souligne l’organisateur. Le Supertrail du Barlatay (mémorial Franziska Rochat-Moser) passe par des endroits idylliques, comme les lacs d’Arnon, Rétaud, Lioson et de l’Hongrin.

D’autres distances plus accessibles sont au programme (46 km, 24 km et courses pour enfants). Et le tout, en principe au sec! «En six éditions, nous n’avons pas été épargnés. On a eu droit à la neige, à la pluie et même à des attaques de guêpes», rappelle Jean-David Isoz. Pas facile, la vie de barlatay!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.