L’horizon olympique de Mehdi Amhand se dégage

TaekwondoLa fédération révise son jugement et permet au Veveysan de rejoindre le cadre A, les Mondiaux et le tournoi de sélection des JO.

Mehdi Amhand s’entraîne depuis des années au sein de la structure de Taekwondo Riviera, dans le but de participer un jour aux JO. Les feux sont désormais au vert pour le Veveysan. La Fédération le soutien et compte sur lui pour représenter la Suisse aux Mondiaux de Manchester et au tournoi qualificatif pour Tokyo 2020.

Mehdi Amhand s’entraîne depuis des années au sein de la structure de Taekwondo Riviera, dans le but de participer un jour aux JO. Les feux sont désormais au vert pour le Veveysan. La Fédération le soutien et compte sur lui pour représenter la Suisse aux Mondiaux de Manchester et au tournoi qualificatif pour Tokyo 2020. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dépité, au fond du bac, avec le sentiment d’être abandonné par sa fédération. Mehdi Amhand en avait gros sur la patate, fin septembre. Malgré un 12e titre national fraîchement acquis et une large expérience, le Veveysan de 25 ans apprenait qu’il n’entrait pas dans les plans de Swiss Taekwondo. Meilleur athlète de sa catégorie au niveau national, il était relégué en cadre C. Et ce, alors même qu’il venait de battre sans forcer des membres du cadre A.

Parce qu’il s’entraînait dans sa structure. Parce qu’il n’avait pas suffisamment de résultats à l’étranger, Mehdi Amhand a vécu cette mise à l’écart comme une injustice. D’autant plus que la seule façon de pouvoir accéder aux Jeux olympiques de Tokyo est un tournoi préolympique qui se déroulera au début de 2020. Or, les portes de cet événement lui étaient jusque-là fermées. À double tour.

Fin du petit nuage noir

Mehdi Amhand a commencé à s’estomper lorsque Jean-Marie Ayer, président de la fédération, a fait preuve de souplesse dans son propos. «Si Mehdi Amhand fournit un effort conséquent, nous serons derrière lui, a-t-il déclaré. Si un de nos athlètes a une chance de représenter la Suisse aux JO, nous n’hésiterons pas à l’envoyer au Japon.»

Le pragmatisme vainqueur

Des paroles positives et constructives qui ont engendré des actes concrets. La fédération a admis le caractère exceptionnel du cas Amhand et a réévalué son jugement. «Il sort de l’ordinaire, souligne Jean-Marie Ayer. Nous avons des règles, mais si nous les appliquons de façon stricte, ce ne sera pas possible d’envoyer quelqu’un aux JO. Nous voulions donner une chance à cet athlète car le coach national estime qu’il a des possibilités de se qualifier pour Tokyo 2020.»

«Je peux continuer à m’entraîner dans ma structure. Pas besoin de me déplacer en Suisse alémanique pour suivre les cours de l’entraîneur national. Des séances qui n’étaient pas adaptées à mon niveau»

Un revirement intelligent qui a eu le bonheur de motiver le taekwondiste vaudois. Prouvant sa bonne foi, ce dernier s’est soumis aux tests pour Swiss Olympic, organisés par la fédération, à Wattwil. Mieux encore, après plusieurs discussions, les deux parties ont trouvé un terrain d’entente et tirent désormais à la même corde. «Je peux continuer à m’entraîner dans ma structure, confie l’athlète. Pas besoin de me déplacer en Suisse alémanique pour suivre les cours de l’entraîneur national. Des séances qui n’étaient pas adaptées à mon niveau.»

Ainsi, Mehdi Amhand réintègre le cadre A avec effet immédiat. Il doit justifier au moins sa présence à quatre événements internationaux et conserver sa couronne de champion de Suisse. Comme il prend part à une vingtaine de tournois annuellement (dont 18 à l’étranger), les conditions demandées s’apparentent à une formalité. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle donne offre des perspectives encourageantes pour le sportif. «En remplissant ces critères, je serai qualifié pour le tournoi préolympique», précise le champion de Suisse. Mais attention, rien n’est coulé dans le bronze. «Si quelqu’un de plus fort et de la même catégorie arrive dans l’intervalle, nous choisirons cette personne, prévient le président de Swiss Taekwondo. Il n’y aura pas de favoritisme.»

Aux Mondiaux de 2019

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Mehdi Amhand a appris de la part du secrétaire général Walid Younes qu’il est d’ores et déjà sélectionné pour les championnats du monde qui se dérouleront du 15 au 19 mai à Manchester. «Tout s’accélère, s’enthousiasme le Veveysan. Pour me préparer à ces Mondiaux dans les meilleures conditions, je devrai participer à quatre tournois entre janvier et mai.» Entre ses entraînements, la gestion de la ligne de vêtements qu’il a lancée et son nouveau travail à La Poste, tout semble sourire à Mehdi Amhand. Sa préparation olympique peut enfin commencer.

Créé: 13.12.2018, 17h32

Articles en relation

La Fouine porte la marque de Mehdi Amhand

L'histoire du jour Le rappeur français a posté ce week-end une photo avec la casquette et le t-shirt du taekwondiste veveysan. Plus...

Mehdi Amhand ne laissera pas échapper son rêve olympique

Taekwondo Le champion de Suisse est relégué en cadre C. La fédération explique sa position et est prête à lâcher du lest. Plus...

Mehdi Amhand, numéro un et relégué en cadres C

Taekwondo Le Veveysan a remporté sa 12e couronne suisse. Meilleur athlète du pays, il risque pourtant de passer à côté des JO de Tokyo. Plus...

Le don d’organes se cherche des «héros»

Vevey La Jeune Chambre internationale de la Riviera rassemble des parrains pour son initiative. Le taekwondiste Mehdi Amhand est l’un d’eux. Plus...

Mehdi Amhand vous donne un cours de taekwondo

Arts martiaux Onze fois champion de Suisse, le Veveysan de 25 ans décrypte les coups du taekwondo dans un tutoriel à couper le souffle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.