Jour de gloire pour un étudiant et une maman

Course à piedLe Montain Nicolas Kipfmüller et la Boélande Claudia Bernasconi ont remporté le général du Tour du Pays de Vaud.

Nicolas Kipfmüller a été le plus régulier du Tour du Pays de Vaud automnal. Il s’impose pour la première fois.
Huit mois après avoir accouché, Claudia Bernasconi  a laissé la concurrence à bonne distance, en remportant les cinq étapes.

Nicolas Kipfmüller a été le plus régulier du Tour du Pays de Vaud automnal. Il s’impose pour la première fois. Huit mois après avoir accouché, Claudia Bernasconi a laissé la concurrence à bonne distance, en remportant les cinq étapes. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Claudia Bernasconi a été reçue cinq sur cinq. La jeune maman de La Tour-de-Peilz a réalisé le grand chelem sur les étapes du Tour du Pays de Vaud automnal. Huit mois après avoir donné naissance à une petite Giulia, la championne de Suisse des 100 km n’a pas fait dans le détail. «Et pourtant, je me sentais «moyen» après la première étape, estime l’ostéopathe de 35 ans. Mais, de semaine en semaine, j’ai senti que ça allait mieux. Au final, je suis super contente car, à Saint-Prex, j’ai réalisé un meilleur chrono qu’en 2014.» La véloce athlète a emmagasiné une bonne dose de confiance avant les championnats de Suisse de marathon, auxquels elle participera le 7 octobre à Bregenz.

Lors des cinq étapes, la Boélande a vu Sandra Annen-Lamard sur ses talons, terminant à chaque fois 2e. Pas de quoi déstabiliser l’Écublanaise, véritable «Poulidor» de cette édition. «Le TPV me procure toujours autant de plaisir, peu importe mon rang. J’adore ces parcours vallonnés et, depuis cette année, j’ai pu faire équipe avec ma fille.» Un binôme qui comptait près de 50 minutes d’avance sur ses dauphines, avant la dernière étape. Mais Ilona Lamard a été contrainte de renoncer à l’ultime course de Chavornay, car elle se trouvait en camp avec sa classe. Rageant!

Nicolas Kipfmüller était en revanche au départ, mercredi. Vainqueur à Saint-Prex et leader au classement général, l’étudiant en 3e année de la HEP a assuré son premier succès final. «Il y a trois ans, je m’étais retrouvé 2e de ma catégorie, raconte le coureur du Lausanne-Sport athlétisme. Ça fait bizarre de monter sur la plus haute marche du podium. Devancer Antoine Hynes, une légende du TPV, me fait vraiment plaisir. Ce sera peut-être la seule fois qu’un tel honneur m’arrivera. Chaque année, la concurrence est relevée. L’an passé, il y avait Antoine Grandjean, ce printemps Jeff Gosselin. Autant dire que je vais fêter cet incroyable succès dans un bon resto.»

Pour l’étudiant du Mont-sur-Lausanne, le TPV est le meilleur moyen de se préparer avant son grand objectif: Morat-Fribourg. «J’aimerais passer sous l’heure, ou au moins m’en approcher le plus possible», espère l’athlète de 23 ans, qui a jusque-là bouclé les 17,17 km fribourgeois en 63 minutes. Et dire que la course à pied n’est pas la discipline de prédilection de Nicolas Kipfmüller! «Je viens de la natation, annonce le futur instituteur. J’ai passé 10 ans dans les bassins du Renens-Natation. J’ai arrêté vers 16-17 ans pour me consacrer à l’athlétisme. Je m’entraîne 5 ou 6 fois par semaine. Comme je viens d’acheter un vélo et que je commence à rouler, j’aimerais essayer le triathlon. Mais cette activité est gourmande en temps.»

Innovations bienvenues

Cette édition 2018 du TPV a connu un certain succès, avec notamment une étape à Saint-Prex qui a attiré plus de 800 participants (enfants inclus). L’introduction de courses «walking» et «footing» et d’un contre-la-montre n’y est pas étrangère. Deuxième du général et coorganisateur de l’étape d’Apples, Antoine Hynes salue ces innovations. «La course à pied a besoin d’un coup de jeune. Elle devrait s’inspirer de l’unihockey et des finales de la Coupe vaudoise à Cheseaux ( ndlr: avec un light show et la présentation des joueurs avant les matches ). Ma copine pratique ce sport et j’ai trouvé cette mise en valeur intéressante.» Une idée à explorer. (24 heures)

Créé: 13.09.2018, 19h09

Articles en relation

Claudia Bernasconi vit au rythme boulot, landau, chronos

Course à pied La jeune maman a imposé son allure sur le Tour du Pays de Vaud, en remportant les quatre premières étapes. Plus...

Tensai Asfaw et Claudia Bernasconi irrésistibles à Penthaz

Course à pied Les deux athlètes ont remporté la première étape du Tour du Pays de Vaud, disputée mercredi. Plus...

«En mission à Bangui, je courais dans les rues en guerre»

Course à pied Employé de l’ONU et ex-capitaine de l’équipe de Princeton, le Nyonnais Tensai Asfaw raconte son parcours atypique. Plus...

Joggeurs et marcheurs seront au départ du Tour du Pays de Vaud

Course à pied La course reprend mercredi soir à Nyon. Désormais, quatre étapes intègrent walking et jogging de 5 km. Plus...

Sandra Annen-Lamard, «Madame 400 victoires»

Course à pied L’Ecublanaise aligne les succès, dont 78 au Tour du Pays de Vaud qui commence mercredi à Moudon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...