Le judo vaudois s'offre un triomphe historique

Arts martiauxUn titre, une 3e place, deux promotions en LNA, une en LNB: le week-end a été faste lors des Championnats de Suisse par équipes.

Les Vaudois se sont illustrés lors des championnats de Suisse.

Les Vaudois se sont illustrés lors des championnats de Suisse. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De mémoire de judokas vaudois, jamais on n’avait connu une journée aussi riche en satisfactions. Ce week-end, lors des championnats de Suisse de judo par équipes à Saint-Légier, les combattants du canton ont écrit l’une des plus belles pages de leur histoire. Attachez vos ceintures, l’inventaire est copieux. Les Morgiennes ont remporté l’or en LNA, leurs homologues masculins le bronze. Judo Kwai Taïga Lausanne (dames) et Cheseaux Okami (messieurs) ont gagné le droit de se battre dans l’élite. Des résultats auxquels il faut ajouter la promotion en LNB des hommes de Judo Kwai Lausanne (voir la vidéo ci-dessous) et la 4e place en LNA des filles de l’École Dégallier (Yverdon) en LNA, lesquelles sont passées à un succès seulement du bronze.

Il y aura désormais six équipes vaudoises, provenant de quatre clubs. Est-ce trop pour un seul canton? «Il faudrait consulter les archives, mais ce doit être la première fois que nous retrouvons autant de formations vaudoises en LNA, témoigne François Chavanne, président de Judo-Vaud (voir la vidéo ci-dessous) et détenteur depuis samedi d’un 7e dan. Un résultat qui n’est pas le fruit du hasard. Le judo dans le canton a une longue tradition. Des instructeurs japonais sont arrivés et ont essaimé leur savoir autour d’eux. Beaucoup de clubs ont développé des compétences à l’interne. Je ne suis donc pas totalement surpris par les résultats actuels.»

Pour Frank Dégallier, entraîneur de l’école éponyme (voir la vidéo ci-dessous) à Yverdon (5e de LNA chez les hommes et 4e chez les dames cette année), l’abondance d’équipes vaudoises dans l’élite est une chance. «Ce n’est que positif. Historiquement, le judo vaudois est costaud. On compte de grands clubs qui récoltent le fruit de leur travail. Cela constituera de magnifiques derbies. Surtout qu’on est tous copains. Ça promet de belles bagarres sur le tatami, avec Lausanne, notamment.»

Pas de cannibalisme

Des Lausannois qui retrouvent la LNB, huit ans après l’avoir quittée. Alors que leurs homologues féminines accèdent à la LNA, grâce à un groupe entièrement composé d’éléments de la région. De jeunes pousses que le senseï nippon Tatsuto Shima (28ans) veut emmener au firmament. Il affiche d’ailleurs la couleur: «En 2020, notre ambition sera de monter en LNA avec les messieurs et de remporter le titre avec l’équipe féminine.»

Les clubs du canton risquent-ils de se cannibaliser avec une représentation aussi importante? François Chavanne estime que non. «Les clubs ont des effectifs conséquents. L’essentiel est le développement des compétences de ces jeunes sportifs, qui ont aussi des carrières individuelles. Le judo est très populaire, surtout chez les petits. Nous comptabilisons environ 4000 pratiquants dans le canton de Vaud. Le but est donc de garder tous ces jeunes. C’est pourquoi nous avons mis en place des infrastructures telles que les cadres cantonaux ou le sport-études, afin de les accompagner au mieux et de développer leurs compétences.»

Les doigts dans la prise

Si de plus en plus de jeunes Vaudois mettent les doigts dans la prise, l’élite n’en est pas moins importante. Avec l’ouverture cette année d’un 2e centre national à Yverdon, les judokas de talents de l’ouest de la Suisse peuvent plus facilement accéder à un encadrement performant. «Ce centre national était le maillon manquant, observe le président de Judo-Vaud. Les clubs font un travail admirable, mais pour atteindre le niveau international, une telle structure est indispensable. Cela offrira la possibilité aux meilleurs judokas de cette partie du pays de suivre, au quotidien, plusieurs entraînements de haute performance.» Avec qui sait, l’éclosion d’un nouveau Sergei Aschwanden dans les années à venir.

Créé: 02.12.2019, 21h35

Morges intraitable en finale

Avec Evelyne Tschopp en cheffe de file, Cortaillod faisait figure d’épouvantail, aux championnats de Suisse par équipes. Mais lors de la finale féminine de LNA, Morges s’est montrée intraitable. Une victoire 8-2 qui s’est dessinée dès les premiers combats avec des victoires de la Camerounaise Hortence Mballa Atangana, qualifiée de dernière minute, et de Céline Flury.



Mais c’est Émilie Amaron qui a porté l’estocade dans le match le plus relevé, face à Larissa Csatari. «Nous nous sommes souvent entraînées ensemble dans le cadre de l’équipe nationale, raconte la Morgienne. Je savais que ça serait dur, mais une fois le combat entamé, j’ai réussi à évacuer le stress.» La Vaudoise voit l’arrivée de Lausanne en LNA d’un bon œil. «Le saut depuis l’échelon inférieur est assez grand, mais je me réjouis de ces derbies. Ce sera chaud sur le tatami.» L’an prochain, Morges cherchera une nouvelle participation au Final 4. «Nous nous sommes habitués à prendre part à ces finales, poursuit la jeune maman. Si nous y parvenons et que nous pouvons constituer une équipe compétitive, le but sera de conserver ce titre.»

Articles en relation

Tatsuto Shima, le maître japonais qui parle hongrois

Arts martiaux Jovial et bon vivant, le successeur du maître Hiroshi Katanishi fait perdurer la tradition nipponne au Judo Kwai Lausanne. Plus...

Le grand Maître du judo rêvait de prendre la mer

Portrait Kazuhiro Mikami est une référence dans le monde des arts martiaux. Prédestiné à devenir marin, il a finalement choisi d’instruire des milliers de Vaudois. Plus...

[VIDÉO] L’ancien joueur de base-ball est devenu 8e dan de judo

Hiroshi Katanishi En 42 ans d’enseignement à Lausanne, le grand Maître Hiroshi Katanishi, a partagé son art avec des milliers de judokas vaudois. Plus...

Lionel Schwander, le félin des tatamis

Judo Le Nord-Vaudois de 19 ans raconte comment il est revenu bronzé des Jeux de la francophonie à Abidjan. Plus...

Priscilla Morand a posé un pied et trois orteils aux JO

Judo La Morgienne qui combat pour l’île Maurice s’est donné les moyens de rejoindre Tokyo en 2020. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.