Passer au contenu principal

«Klitorious Basterd», «GI Jojo» et leurs copines disputeront la Coupe du monde

Dynamiques et un soupçon déjantées, une vingtaine de patineuses représenteront la Suisse à Manchester du 1er au 4 février.

Sport de contact, le roller derby nécessite un excellent niveau de patinage.

«Durant la journée, il y a les enfants, le patron, un mari. Et plein de raisons qui nous empêchent de nous exprimer librement. Sur les patins, on devient quelqu’un d’autre. La sportive, la rebelle se réveille.» Pour Stéphanie Souron, chargée de communication de l’association Roller Derby Switzerland, il ne s’agit pas seulement de sport. C’est une philosophie de vie. D’ailleurs, les femmes qui le pratiquent empruntent toutes un pseudonyme, souvent amusant. Elles s’appellent «Laura Dur Tard», «Klitorious Basterd», «Nina not Crouille» ou encore «GI Jojo» et n’ont pas peur de s’affirmer en tant que femmes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.