À Lausanne, le Marathon devient un élément de stratégie touristique

Course à piedFini la course au nombre d’inscrits. L’épreuve lausannoise mise sur le confort, la performance et les émotions.

Entre vignoble et Léman, le Lausanne Marathon fait parler son atout charme.

Entre vignoble et Léman, le Lausanne Marathon fait parler son atout charme. Image: ARC/JEAN-BERNARD SIEBER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le cadre est magnifique. J’ai habité Vevey pendant de nombreuses années. J’ai fait les vendanges dans la région et de l’aviron sur le Léman. C’est le seul marathon où on a envie de regarder le paysage.» Laura Hrebec est certainement la meilleure ambassadrice du Lausanne Marathon, elle qui l’a remporté à quatre reprises. Deux fois sur les 42,195 km et deux autres fois sur le semi. Malgré la beauté du paysage, la 28e du marathon des Européens de Berlin n’est pas du genre à s’arrêter pour apprécier un rayon de soleil sur le lac ou sur les vignobles de Lavaux. Non, c’est à plein régime que la blonde à la grande foulée jouera la gagne sur les 21,1 km, dimanche.

Toutefois, l’enseignante de 41 ans (qui vaut 2 h 39 sur le marathon), championne en titre sur les 42 km, lauréate notamment des 20 KM de Lausanne, de Montreux-Les Rochers-de-Naye et 2e de Morat-Fribourg, dit vrai. Le coup d’œil sur Lavaux, Patrimoine mondial de l’Unesco, est un atout que les organisateurs veulent mettre encore plus en avant. De même que l’accueil, tant au niveau de l’hôtellerie que pour ce qui est du confort durant l’épreuve. «Notre but est de concentrer nos efforts sur la distance phare, qui traverse le plus beau paysage du monde, explique Oscar Tosato, président du comité d’organisation. Afin de mettre la performance des athlètes au cœur de nos préoccupations. Nous voulons aussi leur assurer un confort et des émotions. Pour nous, l’objectif est plus qualitatif que quantitatif.»

Flyer traduit en chinois

Pour ce faire, Josette Bruchez couvre une douzaine de marathons en Europe, y distribuant des flyers dans le but d’attirer les coureurs étrangers. «Un effort qui paie, confirme l’organisatrice. Cette année, nous aurons davantage de Français, d’Allemands et d’Américains.»

Dans cette optique de promotion, le flyer de la course a même été traduit en chinois. «Avec le risque que 2000 Chinois s’inscrivent du jour au lendemain», rigole Oscar Tosato.

Quoi qu’il en soit, le Lausanne Marathon est une manifestation qui génère des nuitées à Lausanne. «À l’instar de nombreux événements, celui-ci attire de nombreuses personnes dans nos hôtels (réd: 1500 personnes). Ce marché de niche fait clairement partie de la stratégie touristique de la ville.» Ces clients recherchent un service de qualité et sont souvent prêts à mettre le prix. Un accueil que l’hôtellerie de la capitale olympique sait offrir. «L’important est d’attirer les coureurs, reprend Josette Bruchez. La plupart du temps, même en France, les gens ne sont pas capables de situer Lausanne sur la carte. Mais une fois qu’ils sont là, ils louent le paysage et l’organisation. Ils disent que tout va plus vite. En quelques minutes, ils peuvent par exemple retirer leur dossard et leur T-shirt. Ailleurs, cela peut durer une heure.»

Créé: 22.10.2018, 18h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.