Passer au contenu principal

Le LUC affrontera les stars de Trentino

Impériaux contre Lviv (3-0), les Vaudois sont qualifiés pour les 16e de finale de la CEV Cup.

Auteurs de 28 points à eux deux, Prével (à g.) et Feughouo ont été déterminants pour Lausanne.
Auteurs de 28 points à eux deux, Prével (à g.) et Feughouo ont été déterminants pour Lausanne.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT, Keystone

Le LUC s’est offert le droit de défier un géant. Les Vaudois, qui ont balayé les Ukrainiens de Lviv mercredi à Dorigny (3-0), joueront les 16es de finale de la CEV Cup face à Trentino. Le club italien, entraîné par le mythique Angelo Lorenzetti, fait partie des meilleures équipes du monde. Cette double confrontation s’annonce savoureuse pour les Universitaires, et d’autant plus pour leur coach transalpin Massimiliano Giaccardi.

«Lorenzetti, c’est mon mentor. J’ai découvert l’élite en étant son assistant. Forcément, ce sera particulier. J’ai hâte d’y être. Cela sera un immense défi pour moi mais surtout pour toute l’équipe.» Le technicien, pointé du doigt pour avoir fait tourner son équipe contre Chênois samedi (défaite 3-0), en a profité pour faire taire les critiques.

«On voulait gagner pour Damien Sommer. J’espère qu’il sera déjà remis pour les 16es de finale»

Les Lausannois ont livré un sans-faute face à Lviv pour gommer leur défaite du match aller (3-2). Les Ukrainiens, privés de leur pièce maîtresse Kisiliuk, n’ont rien pu faire face à l’efficacité vaudoise (50% de réussite en attaque). À la passe, Sébastien Chevallier a tenu la baraque malgré des crampes en fin de match. Même la blessure de Damien Sommer – gravement touché à la cheville dans le premier set – n’a pas freiné l’élan lausannois. «Au contraire, sa sortie nous a soudés encore un peu plus, soulignait le jeune central Karim Zerika, auteur de la balle de match. On voulait gagner pour lui. J’espère qu’il sera déjà remis pour les 16es de finale.»

À la peine en championnat, les Vaudois décrochent une victoire devant leur public au meilleur moment. «Nous sommes les premiers déçus par notre entame de saison, poursuivait Zerika. Notre 6e place au classement n’est pas satisfaisante. C’est d’autant plus plaisant de pouvoir offrir un tel succès en Coupe d’Europe à notre public.» Le LUC ne pourra pas longtemps savourer ce succès majeur. Les Vaudois recevront Berne, samedi déjà en championnat (17h30), avant d’enchaîner avec les 16es de finale de la CEV Cup. Une chose est certaine: les hommes de Giaccardi attendront de pied ferme les stars de Trentino mercredi prochain à Dorigny (20h). Ils devront livrer un authentique exploit à domicile pour y croire encore dans le nord de l’Italie au match retour, agendé début décembre.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.