Passer au contenu principal

Maude Mathys sera-t-elle repêchée pour les Jeux?

L’athlète d’Ollon a bouclé le Marathon de Séville en 2h30’42’’, soit à 72 secondes des minimas pour Tokyo. Swiss Olympic pourrait se montrer magnanime.

Maude Mathys, le 7 juillet 2019
Maude Mathys, le 7 juillet 2019
Keystone

Maude Mathys n’avait jamais couru un marathon aussi vite. À Séville, l’athlète d’Ollon a suivi un train d’enfer, à la recherche des minimas olympiques. «Le matin de la course, j’ai ressenti une douleur à une cuisse. Je n’avais pas trop envie de souffrir», explique-t-elle pourtant.

Mais on connaît son tempérament de battante. En course, Maude Mathys a fait du Maude Mathys. La recordwoman de Sierre-Zinal a carburé dès le départ. «Je suis partie sur un tempo un peu plus rapide que prévu, raconte-t-elle. Je visais 2h30’30’’ car je savais que la limite olympique (2h29’30’’) était trop rapide pour moi.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.