Le président des Jeunesses doit dénicher 3000 bénévoles

JOJLausanne 2020 lance une recherche massive de collaborateurs. Cédric Destraz a deux mois pour les trouver.

Cédric Destraz, responsable des bénévoles pour les JOJ, et sa collègue Sabrina Imhof ne devraient pas manquer de candidats, venus même de lointains horizons.

Cédric Destraz, responsable des bénévoles pour les JOJ, et sa collègue Sabrina Imhof ne devraient pas manquer de candidats, venus même de lointains horizons. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le défi est de taille. Dès le 23 juin, le site internet de Lausanne 2020 offrira à 3000 personnes la possibilité de rejoindre l’équipe organisatrice des Jeux olympiques de la jeunesse (9-22 janvier). Parmi la trentaine de fonctions seront proposés des postes aussi variés que l’animation de la mascotte, la traduction, le transport, les médias, l’accueil, l’accompagnement des invités ou le service médical.

Mais comment attirer autant de bénévoles en l’espace de deux mois? Pour répondre à cette question, Ian Logan, directeur de Lausanne 2020, a fait appel au savoir-faire de Cédric Destraz, président de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. «Les gymnastes, les scouts et les Jeunesses montrent une discipline efficace dans l’organisation de leurs manifestations, constate Ian Logan. Il y a trois ans, j’ai donc approché Cédric Destraz dans cette optique, et aussi parce qu’il est pourvu d’un sacré réseau. Les membres des Jeunesses sont partout.» Et nombreux aussi, puisqu’ils sont 8035 répartis sur tout le territoire cantonal.

La capacité de fédérer est une grande force de ce jeune homme de 29 ans. «C’est la première fois qu’on me propose une telle fonction, assure Cédric Destraz. Je recherchais un nouveau défi professionnel. L’ampleur nationale du projet m’intéresse beaucoup. J’ai aussi été attiré par la singularité de l’événement et l’implication de notre région dans l’olympisme.»

Cédric Destraz peut se targuer d’avoir, par le passé, coorganisé le giron à Vers-chez-les-Blanc, avec 800 bénévoles. Trouver autant de travailleurs pour une fête régionale constitue déjà un authentique exploit. Grâce à la dimension internationale des JOJ, la recherche de bénévoles ne devrait poser aucun problème. «Trois cents personnes nous ont déjà envoyé leur candidature, avant même que le processus ait commencé, se réjouit Cédric Destraz. Nous pouvons aussi bénéficier de 100 à 150 fidèles qui nous suivent depuis un an et demi dans les différentes régions impliquées. Quant à la station des Tuffes, en France voisine, qui organisera les épreuves de ski nordique, elle peut compter sur un réseau fort de 400 volontaires.»

Propositions d’Australie

Le caractère rassembleur des Jeux est un puissant atout. Beaucoup d’amoureux du sport rêvent de s’impliquer pour cet événement. D’aucuns vont jusqu’à organiser leurs vacances en fonction des rendez-vous olympiques. «Nous avons reçu des propositions d’Australie, de Suède, de Grande-Bretagne, énumère le responsable des bénévoles. Certains s’inscrivent à chaque JO, par passion.»

Tous les profils retenus dans cette recherche auront droit à un équipement d’hiver et des repas. Mais ils ne seront pas logés. L’engagement minimum de chacun se fera sur plusieurs jours. L’âge requis pour toute inscription est de 16 ans (Suisse et France) et 18 ans (international), sans limite supérieure.

«Depuis trois ans, je n’arrête pas de recevoir des propositions, conclut Ian Logan. Je ne serais pas étonné si le processus de recherche de bénévoles devait être plus rapide que les deux mois programmés.» Ne ratez pas votre chance de vivre l’événement de l’intérieur.

Créé: 18.06.2019, 18h10

Articles en relation

Le colonel vit ses passions à Mach 1

Portrait Ian Logan, directeur général de Lausanne 2020. Plus...

«Profitons de ces JOJ pour changer les mentalités»

Olympisme En marge des 2es Jeux d’hiver de la jeunesse à Lillehammer, le directeur général de Lausanne 2020, Ian Logan, parle du projet qu’il doit mener au succès dans quatre ans. Plus...

Un pilote vaudois aux manettes des jeux Olympiques de la jeunesse

Lausanne Le colonel Ian Logan est nommé directeur général de Lausanne 2020. Il a moins, de dix mois pour présenter au CIO le plan de bataille définitif de ce que seront les jeux de la Jeunesse. Plus...

Lausanne observe et s'inspire du dynamisme norvégien

Jeux Olympiques de la Jeunesse Une vingtaine de délégués vaudois se trouve à Lillehammer pour apprendre, en vue des JOJ 2020. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.