Passer au contenu principal

Tatsuto Shima, le maître japonais qui parle hongrois

Jovial et bon vivant, le successeur du maître Hiroshi Katanishi fait perdurer la tradition nipponne au Judo Kwai Lausanne.

Tatsuto Shima a repris le poste de directeur technique au Judo Kwai Lausanne, il y a un peu plus d’un an.
Tatsuto Shima a repris le poste de directeur technique au Judo Kwai Lausanne, il y a un peu plus d’un an.
FLORIAN CELLA

«Ce qui me manque le plus, en Suisse? La nourriture nippone! Ici, je ne parviens pas à trouver du bon riz. Et quand j’en déniche dans un magasin spécialisé, il est hors de prix. Pour tout vous dire, je suis également en manque de yakiniku, le barbecue japonais.»

Arrivé en Suisse il y a un peu plus d’un an, Tatsuto Shima est un modèle d’intégration. Pourtant, lorsqu’il rentre au pays, le nouvel entraîneur en chef du Judo Kwai Lausanne a les baguettes qui frétillent et ses sens sont en alerte. «Quand je rends visite à mes parents, c’est vrai que je me rattrape du point de vue culinaire», rigole-t-il.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.