Daniel Yule, la seule timide éclaircie dans le brouillard

Ski alpinAvec sa huitième place en slalom hier, le Valaisan a réussi le meilleur résultat suisse du week-end à Adelboden.

Après Zagreb (4e) et Madonna di Campiglio (6e), Daniel Yule a signé hier son troisième top 10 consécutif.

Après Zagreb (4e) et Madonna di Campiglio (6e), Daniel Yule a signé hier son troisième top 10 consécutif. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En quelques minutes, le Zielhang d’Adelboden a disparu dans un épais brouillard. Les conditions de courses ont totalement changé au moment où Manfred Moelgg, dossard numéro 5, a franchi la ligne d’arrivée.

«Je n’ai presque jamais skié dans des conditions aussi difficiles en slalom, avait même avoué le Haut-Valaisan Ramon Zenhäusern, honorable 19e au final. Au départ, je ne savais pas vraiment comment j’allais faire pour descendre. Une fois lancé, tu dois juste y aller.»

Justin Murisier se montrait lui plus véhément. «En tant que skieurs, nous sommes des marionnettes. C’est la FIS qui prend les décisions et nous devons nous y plier. Cela restait quand même un slalom dont les conditions étaient encore correctes.» Parti avec le dossard 61, le Bagnard n’a pas réussi à se qualifier pour la deuxième manche (35e).

De son côté, Daniel Yule a réussi une performance de choix malgré la visibilité réduite. «Je me suis bien battu sur le premier tracé. Je savais que c’était la clé et j’ai bien limité les dégâts.» Le skieur d’Orsières faisait alors jeu égal avec un certain Marcel Hirscher, ne concédant que six petits centièmes à la star autrichienne.

«Je me disais qu’il y avait peut-être un truc à faire (ndlr: il ne comptait alors que 39 centièmes de retard sur le 3e, l’Allemand Felix Neureuther). Seulement, pour bien figurer en slalom, il faut sortir deux grosses manches.»

Une erreur dans le haut du mur final a eu raison des espoirs de podium du jeune Valaisan. «J’étais en retard sur la trajectoire, a-t-il expliqué. J’ai cogité un petit peu dans cette deuxième manche et cela ne pardonne pas sur cette pente.»

Daniel Yule doit donc se contenter d’un huitième rang final qui lui permet de figurer pour la troisième fois consécutive dans le top 10. Une première dans sa carrière. De bon augure pour la suite de la saison. «Il manque encore un coup d’éclat mais je travaille dur pour y arriver. Malgré tout, je peux vraiment être satisfait de cette 8e place.»

Murisier déçoit

Samedi, les Suisses ne sont pas parvenus à régater avec les meilleurs. Arrivé à Adelboden avec une belle dose de confiance après son 4e rang en combiné à Santa Catarina, Justin Murisier espérait décrocher un podium. Le Valaisan a enfourché dès la première manche, dans le Zielhang.

«Sans prise de risque, je n’arriverai jamais sur le podium, confiait-il après son élimination. Je pourrais descendre tranquillement et me contenter d’une 20e place. Mais cela ne m’intéresse pas.»

Victime de lourdes blessures dans le passé, Justin Murisier revient peu à peu à son meilleur niveau. Ses coups durs lui permettent aussi de relativiser. «Je suis bien sûr déçu mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Le scénario catastrophe aurait été que je me blesse et que je sois «out» pour le reste de la saison. Pour me rapprocher des meilleures, je n’ai pas d’autre choix que de pousser fort. Et c’est en prenant des risques que les fautes arrivent.»

Pinturault devance Killy

Le bilan était plus que mitigé pour les géantistes suisses puisque Manuel Pleisch (23e) a été le seul de son équipe à se classer. Le Grison a tout de même concédé plus de quatre secondes sur les titans Alexis Pinturault et Marcel Hirscher.

Le duel entre le Français et l’Autrichien sur la deuxième manche justifiait à lui seul le déplacement. Pinturault a pris le meilleur sur son rival pour quelques poussières de secondes (4 centièmes). Le Tricolore est surtout devenu le skieur français le plus titré de l’histoire avec cette 19e victoire. A 25 ans, il a effacé le légendaire Jean-Claude Killy des tablettes. Excusez du peu.

Créé: 08.01.2017, 19h16

Articles en relation

Justin Murisier s'approche du podium à pas de géant

Ski alpin Le Valaisan portera les espoirs suisses samedi à Adelboden. Yule et Aerni sont attendus dimanche en slalom. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.