Non suspendue, la Russie se dit soulagée

JO de RioLe CIO a décidé de ne pas suspendre la Russie pour les JO 2016. Celle-ci a affirmé être «reconnaissante».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Russie est «reconnaissante» de la décision «objective» du Comité international olympique (CIO) de ne pas suspendre le Comité national olympique russe (ROC), a déclaré dimanche le ministre russe des Sports Vitali Moutko, assurant que la «majorité» des sportifs russes iront à Rio. La décision prise par le CIO est «objective, adoptée dans l'intérêt du monde sportif et pour l'unité de la famille olympique», a estimé le ministre, interrogé par des journalistes russes.

«Nous saluons le fait que le CIO, partagé entre la responsabilité collective et les droits concrets des sportifs, a décidé que chaque sportif dont la réputation est impeccable et sans trace de dopage, a le droit de participer aux JO», a-t-il ajouté, se disant «reconnaissant».

Le CIO a décidé dimanche de ne pas suspendre le Comité national olympique russe, laissant les fédérations internationales statuer au cas par cas sur la participation des sportifs russes, au regard de critères très stricts, avant les Jeux de Rio.

Test de dopage

Les sportifs russes devront entre autres ne jamais avoir été contrôlés positif lors d'un test de dopage et prouver ne pas avoir bénéficié du système de dopage que l'Agence mondiale antidopage (AMA) accuse la Russie d'avoir mis en place.

«C'est un véritable défi pour notre équipe mais je suis absolument convaincu que la majorité de l'équipe nationale russe remplira ces critères», a assuré M. Moutko, les jugeant néanmoins «très sévères».

Le ministre a également assuré que «la Russie a fait et continuera à faire tout son possible» pour un sport sans dopage, et a affirmé que le pays est «prêt à collaborer de bonne foi» avec le CIO et l'AMA.

La majorité des fédérations russes sportives ont également salué la décision du CIO. «C'est une décision qui nous convient, bien que je ne puisse dire qu'elle est juste», a ainsi déclaré le président de la Fédération russe de handball Sergueï Chichkarev, tandis que la président de la Fédération de gymnastique rythmique Irina Viner-Ousmanova a remercié le CIO pour «cette sage décision».

(afp/nxp)

Créé: 24.07.2016, 18h13

Articles en relation

Le CIO ne suspend pas la Russie des JO de Rio

Dopage Le CIO a décidé de ne pas suspendre le comité national olympique russe et de laisser les fédérations internationales statuer au cas par cas. Plus...

CIO: 14 agences nationales antidopage font pression

JO-2016 Les agences, dont la Suisse, ont envoyé une lettre au président du CIO pour l'exhorter à exclure la Russie des Jeux olympiques de Rio. Plus...

La Russie regrette la décision« politique» du TAS

Dopage Moscou juge «peu probable que l'idée de responsabilité collective puisse être acceptable». Le Tribunal arbitral du sport a rejeté l'appel des 68 athlètes russes dopés. Plus...

Des athlètes russes privés des JO de Rio

Russie Le Tribunal arbitral du sport de Lausanne a rejeté l'appel, ce jeudi à 11 heures, de 68 athlètes russes suspendus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.