Naomi Osaka est passée par tous les états

TennisAu terme d'une finale au scénario haletant, la Japonaise a battu Petra Kvitova et devient la nouvelle No 1 mondiale.

Naomi Osaka s'est fait peur en finale.

Naomi Osaka s'est fait peur en finale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Naomi Osaka a remporté samedi, à 21 ans, son premier titre à l'Open d'Australie, son deuxième Grand Chelem après sa victoire à l'US Open en septembre. Si la Japonaise, qui devient du coup No 1 mondiale, avait vu son sacre new-yorkais quelque peu atténué par la controverse autour de Serena Williams, elle peut pleinement savourer celui-ci!

Surtout que le scénario qui a épousé cette finale fut tout sauf cousu de fil blanc pour elle. Victorieuse d'un premier set où les serveuses auront rayonné, la Japonaise, auteur d'un tie-break en tout point parfait, pensait sûrement se diriger vers une victoire facile en deux manches quand elle s'est procurée trois balles de match sur le service de Petra Kvitova, à 5-3 00-40. Mais c'est là que tout s'est effondré.

La gauchère tchèque de 28 ans a alors gagné neuf des dix points suivants, sauvant d'abord sa mise en jeu puis recollant à cinq partout alors que Naomi Osaka servait pour le gain de la rencontre. Deux jeux plus tard, Kvitova égalisait à un set partout, sur une double faute de son adversaire. Complètement décontenancée, Naomi Osaka quittait alors la Rod Laver Arena en larmes, son linge sur la tête pour mieux dissimuler son chagrin.

Revenue sur le court le visage fermé, la Japonaise a su trouver les ressources nécessaires pour se sortir du trou. Si cadenassée lors du premier set, cette finale a donné l'impression de partir ensuite dans tous les sens, chaque joueuse pouvant prendre le service de son adversaire. Mais c'est finalement Osaka qui passait l'épaule après 2h27' sur le score de 7-6 (7/2) 5-7 6-4.

Créé: 26.01.2019, 12h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.