Tiger Woods, le triomphe de la réinvention et de l’expérience

GolfComment le Tigre est-il revenu au sommet? Éléments de réponse en compagnie de l’ancien No 5 européen, Thomas Levet.

Dans sa mythique tenue rouge et noire, Tiger Woods a décroché dimanche son 15e titre du Grand Chelem, le 5e à Augusta.

Dans sa mythique tenue rouge et noire, Tiger Woods a décroché dimanche son 15e titre du Grand Chelem, le 5e à Augusta. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Irréel». Tel a été le premier mot lâché par Tiger Woods dimanche soir en conférence de presse, peu après sa victoire au Masters. Son 15e titre du Grand Chelem, onze ans après le dernier (US Open 2008). À 43 ans, après quatre opérations du dos pour autant d’années de souffrance (et quelques dérapages), le Californien a signé l’un des come-back les plus retentissants de l’histoire du sport. Le triomphe de la résilience, de la réinvention et de l’expérience d’un génie. À Augusta. Là où son règne avait commencé (1997). À l’occasion du rendez-vous le plus prestigieux de la saison.

«Son retour au premier plan s’était amorcé en 2018, avec une 6e (British Open) et une 2e place (PGA Championship) en Majeur, remarque Thomas Levet, ancien joueur professionnel, vainqueur de la Ryder Cup en 2004. Mais être capable de gagner le Masters, c’est tout autre chose. D’autant plus en raison du nombre de prétendants au sacre au départ. C’est absolument fabuleux.»

Là où le Tigre était encore un peu trop irrégulier l’an passé, il a cette fois-ci su resserrer son jeu. Pour taper les coups qu’il fallait dans les moments clés (trous 11 à 16), où son expérience et sa connaissance parfaite des lieux (22e participation) ont tranché avec les erreurs de ses adversaires. «Ce parcours, il faut le comprendre, a expliqué Woods. Je suis resté patient, discipliné. L’idée était de calmement faire en sorte de me retrouver à la lutte pour le titre sur la fin. En me contentant du par ou en acceptant de concéder le bogey (+1), parfois, au lieu de tenter le diable.»

C’est le nouveau Tiger, «assagi, moins foufou», note Thomas Levet. Un Tiger Woods à nouveau en mesure de produire son meilleur golf dans le money-time. «Parce qu’il est physiquement mieux. Parce qu’il a repris goût à la victoire, en clôture de saison dernière (Tour Championship). Et parce qu’il a emmagasiné suffisamment de jeu sous haute pression depuis son retour», constate le Français aux six succès sur le circuit européen (50 ans).

Reconstruction et adaptation

Le Tigre a retrouvé confiance en lui, en ses coups et en ses choix. Pour atteindre l’apogée de sa reconstruction, rendue possible par la soudure de deux vertèbres en avril 2017. «Cette opération m’a redonné une chance d’avoir une vie normale, alors que je ne pouvais quasi plus marcher, m’asseoir ou me coucher, a livré l’Américain. Puis j’ai gentiment senti que j’étais capable de swinguer. Mon corps n’était plus le même, mais j’avais toujours de bonnes mains. Je m’y suis adapté et j’ai fait en sorte de trouver d’autres solutions.»

La réinvention du Tigre était en marche. «Il a dû reconstruire toute la musculature de son dos et s’attelle aujourd’hui davantage à le libérer plutôt qu’à lui infliger les lourdes charges qu’il s’envoyait à l’entraînement à l’époque, analyse Thomas Levet. Dans le même sens, il ne peut plus frapper aussi fort ou mettre autant d’effet dans la balle qu’avant. Il joue désormais plus droit. Avec les désavantages que cela peut comporter (ndlr: notamment en termes de puissance et de prises de risque). Mais avec l’avantage d’être plus en contrôle.» Tel un vieux sage.

Créé: 15.04.2019, 17h22

Articles en relation

Tiger Woods écrit un peu plus sa légende

Golf L'Américain a remporté à 43 ans le Masters d'Augusta, son 15e titre du Grand Chelem, après 11 ans d'attente. Plus...

Tiger Woods peut redevenir un joueur majeur

Golf L'Américain est provisoirement 2e du Masters d'Augusta, qui se terminera dimanche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.