Young Boys en tête de son groupe

FootballJeudi, les Bernois ont pris le meilleur sur Feyenoord (2-0) et, du même coup, les rênes du groupe G d’Europa League.

Jean Pierre Nsamé a inscrit le 2-0 sur penalty à la 28e.

Jean Pierre Nsamé a inscrit le 2-0 sur penalty à la 28e. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Feyenoord Rotterdam s’est éteint à peu près aussi vite que ses supporters hier soir. Venus en nombre à Berne (ils étaient plus de 2000), les Néerlandais ont mis le feu, au propre comme au figuré, à leur parcage dans un des coins du Stade de Suisse avant le début de la rencontre. Un show pyrotechnique imposant suivi d’un ou deux puissants chants: frissons garantis. Et puis? Plus rien. Comme leurs joueurs sur le terrain, les spectateurs de l’actuel 10e d’Eredivisie ont été avalés par Young Boys, dont les quelque 25000 fans ont mis une ambiance survoltée.

Comment Feyenoord a-t-il pu battre Porto 2-0 dans ce même groupe d’Europa League il y a trois semaines? Le mystère demeure. Devant un nombreux public, il n’a pas fallu un quart d’heure à YB pour logiquement prendre l’avantage, grâce à un penalty généreusement concédé par la défense néerlandaise. En fait, la rencontre s’est résumée à une histoire de tirs au but. Roger Assalé a transformé le premier, avant d’en obtenir un second quinze minutes plus tard grâce, notamment, à une bonne percée de Michel Aebischer. C’est cette fois-ci Jean-Pierre Nsamé qui s’est élancé des onze mètres, pour donner deux longueurs d’avance à ses couleurs et, déjà, sceller le score.

Lustenberger sort dès la 42e

Mis à part Porto lors du premier match, toujours personne n’est donc venu à bout des Bernois cette saison, toutes compétitions confondues. Un mérite double, au regard de l’infirmerie bien remplie du double champion suisse en titre. Celui, aussi, de Gerardo Seoane, qui semble avoir une réponse à chaque problème qui se pose. L’important Fabian Lustenberger a dû quitter le terrain prématurément (42e)? Le technicien a envoyé le très polyvalent Gianluca Gaudino au combat à sa place. Et, comme d’habitude, cela a fonctionné, même si la seconde période ne restera pas dans les annales.

Puisque la logique de ce groupe G, qui veut que chaque équipe à domicile s’impose, n’a que partiellement été respectée (Porto et les Glasgow Rangers ont fait match nul 1-1), Young Boys se trouve donc seul aux commandes. Les huitièmes de finale sont encore loin, mais cet YB-là y aurait assurément sa place.

Florian Vaney, Berne

Young Boys - Feyenoord 2-0 (2-0)

Stade de Suisse, 27641 spectateurs. Arbitre: Jakob Kehlet.

Buts: 14e Assalé, pen. 1-0; 28e Nsamé, pen. 2-0.

Young Boys: von Ballmoos; Janko, Sorensen, Zesiger, Lotomba; Fassnacht (86e Garcia), Aebischer, Lustenberger (42e Gaudino), Ngamaleu; Nsamé, Assalé (66e Bürgy). Entraîneur: Gerardo Seoane.

Feyenoord: Vermeer; Geertruida, Edgar le (37e, Botteghin), Senesi, Malacia (81e, Haps); Kokcu (74e, Narsingh), Fer, Toornstra; Berghuis, Sinisterra, Larsson. Entraîneur: Jaap Stam.

Avertissements: Vermeer (27e, antijeu), Sorensen (38e, jeu dur), Fer (69e, jeu dur).

Créé: 24.10.2019, 21h00

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.