Passer au contenu principal

Bâle facile, la Roma s’en sort, Porto out

Vainqueurs de l’Apoel Nicosie 1-0 (4-0 sur l’ensemble des deux matches), les Rhénans verront les huitièmes de finale de l’Europa League.

Les Bâlois n'ont pas souffert jeudi soir.
Les Bâlois n'ont pas souffert jeudi soir.
Keystone

Si le FC Bâle ne fait plus aussi peur en Super League que lors de ses belles années, sa stature est toujours intacte en coupe d’Europe. Après une convaincante phase de groupe en fin d’année dernière, les hommes de Marcel Koller n’ont pas tremblé une demi-seconde pour éjecter l’Apoel Nicosie de la compétition et accéder aux huitièmes de finale.

Déjà larges dominateurs à Chypre la semaine dernière (victoire 0-3), les Bâlois ont pris très au sérieux ce match retour. Certes Omar Alderete a été laissé au repos, certes le jeune Elis Isufi, pur produit de la formation rhénane et latéral des M21, a eu le droit à sa première titularisation avec les «grands», mais le FCB est apparu très appliqué jeudi soir. Sans doute a-t-il senti qu’il faudra miser sur autre chose qu’un titre en championnat pour réussir sa saison.

Dans un Parc Saint-Jacques très clairsemé (seulement 11'000 billets vendus), Bâle a assuré sa qualification à la 38e minute. La VAR est entrée en jeu pour dicter un penalty à la suite d’une faute commise sur Valentin Stocker. Fabian Frei s’est chargé de transformer l’essai et les Bâlois n’ont plus eu qu’à suivre l’autoroute qu’ils s’étaient tracés, se contentant d’un seul but alors qu’ils auraient assurément pu saler l’addition. Ils connaîtront leur adversaire au prochain tour vendredi après-midi, tandis qu’ils devront en découvre avec Lucerne, en championnat, et Lausanne, en Coupe, dans la semaine à venir.

Un grand Leverkusen

Ce début de soirée européenne a été marqué par la sortie de route de Porto. Quarts de finaliste de la dernière Ligue des champions, les Portugais ont été complètement étouffés dans leur stade du Dragon. Le bourreau? Leverkusen, qui a signé une performance majuscule pour confirmer sa victoire initiale à domicile. 2-1 à l’aller, 3-1 au retour: un seizième de finale à sens unique, mais pas celui qu’on attendait.

Les deux Suisses de Wolfsburg ont eux aussi passé un sympathique jeudi soir. Renato Steffen, Admir Mehmedi, auteur de l’assist sur le deuxième but allemand, et leurs camarades se sont débarrassés de Malmö 0-3 (5-1 au total).

Si la Roma s’est fait peur à la Gantoise, les Italiens ont également fini par s’en sortir. Court vainqueurs 1-0 à l’aller, l’équipe de Paulo Fonseca a vu son maigre avantage fondre dès la 25e minute et une ouverture du score de Jonathan David. Dans la foulée (29e), Henrikh Mkhitaryan et Justin Kluivert combinait leur effort pour propulser l’actuel 5e de Serie A au tour suivant. Wolverhampton et Linz seront aussi de la partie en huitièmes.

Florian Vaney

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.