Passer au contenu principal

Bâle qualifié en 16es de finale de la Ligue Europa

Vainqueur (2-1) de Getafe, le FCB est assuré de se retrouver en phase à élimination directe.

Les Bâlois laissent éclater leur joie.
Les Bâlois laissent éclater leur joie.
Keystone

Les supporters «rotblau» avaient placardé des affiches rassembleuses dans toute la ville, Valentin Stocker et Taulant Xhaka ont même fait le tour des écoles. Résultat: le Parc Saint-Jacques avait revêtu ses plus jolis atours (quel tifo d’accueil!) pour porter son FC Bâle, jeudi soir en Ligue Europa. La recette a fonctionné. Dans une magnifique ambiance (26’298 spectateurs), les joueurs de Marcel Koller ont battu Getafe (2-1) pour la seconde fois en quinze jours.

Avec dix points en quatre rencontres et ces deux victoires contre les Espagnols, le FCB est d’ores et déjà assuré de participer aux seizièmes de finale.

Privés de leur capitaine Valentin Stocker et de leur autre ailier habituel Kevin Bua, tous deux suspendus, les Bâlois ont mordu dans la partie avec un bel appétit. Et le «Joggeli» a pu exploser une première fois dès la 8e minute, lorsqu’Arthur Cabral, lancé en profondeur par une habile déviation de Fabian Frei, a pu tromper en douceur le gardien Leandro Chichizola. Si les deux frappes de Blas Riveros (21e) et Taulant Xhaka (24e) n’ont pas fait mouche, le FCB a maintenu son emprise sur le jeu.

Getafe n’a pas franchement honoré son statut

Bon septième en Liga, à deux petits points d’équipes comme Séville ou l’Atlético Madrid, Getafe n’a pas franchement honoré son statut. En première période, les Madrilènes n’ont tricoté qu’une seule action valable – mais la tête de Hugo Duro a été captée sans difficulté par Jonas Omlin (29e). Alors que les Rhénans s’apprêtaient à regagner les vestiaires sur l’avantage d’un but, Riveros a bêtement accroché Hugo Duro, provoquant le penalty de l’égalisation à la 45e.

Mal payé mais pas abattus pour un rond, Bâle a remis la compresse d’emblée (quatre corners durant les cinq premières minutes de la second période). Fabian Frei, en bonne position à la 54e, n’a pas cadré son tir. Mais six minutes plus tard, suite à une jolie percée de Silvan Widmer, l’ex-international suisse qui pourrait le redevenir a cette fois-ci impeccablement ajusté sa frappe pour redonner l’avantage à ses couleurs.

Tandis que Getafe tentait de se rebiffer, la jeune formation rhénane (un seul trentenaire sur la pelouse) a parfaitement tenu le coup. Et quand la digue a lâché (tête victorieuse d’Angel à la 86e), la providence est intervenue en poussant l’arbitre assistant à indiquer un hors-jeu inexistant. Ouf, a soufflé tout le stade, avant de faire la fête aux siens.

Simon Meier, Bâle

Bâle - Getafe 2-1 (1-1)

Parc Saint-Jacques: 26 298 spectateurs.

Arbitre: M. Boiko (Ukr).

Buts: 8e Cabral 1-0, 45e Mata (pen) 1-1, 60e Frei 2-1.

Bâle: Omlin; Widmer, Çömert, Alderete, Petretta; Xhaka (cap) (65e Campo), Frei; Zhegrova (88e Pullu), Zuffi, Riveros; Cabral (73e Ademi). Entraîneur: Marcel Koller.

Getafe: Chichizola; Maksimovic (68e Nyom), Bruno (cap), Olivera, Raul Garcia; Portillo, Fajr (79e Angel), Timor, Hugo Duro (68e Kenedy); Mata, Gallego. Entraîneur: José Bordalas.

Avertissements: 17e Gallego, 38e Xhaka, 44e Riveros.

Notes: Bâle sans Stocker, Bua (suspendus), Okafor, Van Wolfswinkel, Kuzmanovic ni Ramires (blessés). Getafe privé de Suarez, Cabrera, Ndiaye et Antunes (blessés).

Coups de coin: 7-6 (1-3).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.