«Vivre un Mondial, c’est une expérience unique»

Hockey sur glaceLa billetterie du championnat du monde 2020 à Zurich et à Lausanne s’ouvre ce mardi. Le point avec le boss, Jean-Marie Viaccoz.

L’atmosphère qui règne dans un championnat du monde de hockey est souvent très festive.

L’atmosphère qui règne dans un championnat du monde de hockey est souvent très festive. Image: MELANIE DUCHENE / KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est ce mardi que les organisateurs du championnat du monde 2020, qui se tiendra à Zurich et à Lausanne du 8 au 24 mai, ouvrent la billetterie et lancent une vaste opération de séduction auprès du public, en Suisse comme à l’étranger. À huit mois du jour J et des matches d’ouverture (Canada - Allemagne à la Vaudoise aréna et Finlande - États-Unis au Hallenstadion), le Valaisan Jean-Marie Viaccoz (64 ans) se livre sur les défis, les espoirs et les soucis d’un comité d’organisation dont il est le président.

Jean-Marie Viaccoz
Président du comité d'organisation


Jean-Marie Viaccoz, ça va, vous dormez bien? Oui! Mais pourquoi cette question?

Parce qu’on imagine que la fonction de président du championnat du monde 2020 implique des responsabilités et des centaines de dossiers à régler… Effectivement, mais je n’appréhende pas la tâche sous cet angle. Je la vois surtout comme une chance de concrétiser un ultime défi pour un sport que je sers depuis plus de vingt ans. Et je me considère comme chanceux d’être à la tête d’un événement d’une telle envergure qui, selon une étude récente, rapportera quelque 100 millions de francs à l’économie suisse.

Ce mardi, vous lancez l’opération «vente de billets». Comment convaincre le public suisse d’acquérir son sésame pour un Biélorussie - Danemark qui aura lieu à Lausanne? Je peux concevoir que, a priori, certaines affiches pourraient sembler moins alléchantes que d’autres. Mais se rendre à un championnat du monde, le premier sur une glace romande depuis 1990, c’est aussi vivre une expérience unique. C’est pourquoi nous proposons des packs journaliers. Ainsi le public pourra voir de grandes nations avec des joueurs de renom. À Lausanne, il y aura quand même la Suède et le Canada, des pays qui ont raflé cinq médailles d’or lors des sept dernières éditions des Mondiaux.

Le syndrome des sièges vides est cependant une réalité à tous les Mondiaux, non? On va tenter de restreindre cette réalité en lançant des actions auprès de tous les clubs de la Regio League. Des opérations promotionnelles seront mises en place afin de permettre à tous les jeunes joueurs du pays d’assister à certains matches.

L’équipe de Suisse sera basée à Zurich… Ce point avait été décidé avant que j’accepte de devenir président de l’organisation.

D’accord. Mais n’était-il pas envisageable que l’équipe de Patrick Fischer dispute au moins un match du tour de qualification à la Vaudoise aréna? Lausanne-Zurich ne sont séparés que par 226 km Non, nous devons appliquer les directives de la Fédération internationale (IIHF), qui exige que les nations jouent toutes leurs parties de poule dans la même ville. Il fut un temps, notamment en 2003 lorsque la Finlande avait livré ses trois premiers duels dans trois cités différentes (Tampere, Turku et Helsinki), où c’était possible. Mais cela ne l’est plus aujourd’hui.

Dans ce contexte, comment comptez-vous vous y prendre pour fédérer le pays autour de l’équipe de Suisse? La Suisse jouera un match de préparation, contre la Russie, à la Vaudoise aréna. Et j’aimerais bien créer un vestiaire symbolique à Lausanne, un peu comme c’est le cas au Centre Bell de Montréal. Les gens pourraient ainsi s’imprégner du cadre dans lequel vivent les joueurs. Et puis l’objectif de ce Mondial est aussi de promouvoir le développement du hockey au pays. On a pour ambition de convertir 10 000 jeunes à notre sport.

Vous avez assisté à plus de vingt championnats du monde. Quel élément vous a le plus marqué? L’atmosphère bon enfant qui y règne. Je n’ai jamais été témoin d’une échauffourée ou de chants hostiles. D’un point de vue ambiance, un Mondial, c’est une immense Coupe Spengler. Les gens s’y rendent pour soutenir leur pays et pour apprécier un jeu qui est souvent d’excellent niveau.

Est-ce à dire que la sécurité ne constitue pas un casse-tête budgétaire? Non. Les services de police tiennent à ce que le système mis en place soit majeur afin de garantir une sécurité à 100%. Le coût, même si nous n’en connaissons pas encore le chiffre, pourrait donc être assez élevé. Mais nous espérons que Lausanne soit aussi généreux que Zurich dans ce domaine.

C’est-à-dire? À Zurich, ce dossier avait été réglé en 2018 lorsque la Ville avait donné son accord pour accueillir les matches du groupe dans lequel la Suisse allait figurer. Les frais de la sécurité sont offerts.

Créé: 10.09.2019, 08h22

Les packs journée sont disponibles

Les 16 meilleures nations se battront pour le titre de champion du monde à Zurich et à Lausanne du 8 au 24 mai 2020.

Pour vivre cette compétition de près et ne rater aucun moment fort, ne manquez pas la prévente des packs journée. Ils sont disponibles à partir de ce mardi à 9 h Ticketcorner sous le lien suivant : Packs journée CM.

Les packs journée pour le tour préliminaire sont vendus à partir de 49 francs pour les matches à Lausanne et de 69 francs pour les rencontres à Zurich. Les packs sont valables pour la journée entière et donnent accès à deux ou trois matches. Il est également possible d’acquérir des billets «Follow your Team» permettant de suivre tous les matches d’une équipe nationale (à l’exception de l’équipe de Suisse).

Trouvez les prix et les informations dans la brochure de billets.

Les billets individuels seront mis en vente à partir de février/mars 2020.
Plus d’informations sur le tournoi: 2020.iihfworlds.com

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...