Vreni Schneider: «Lara Gut qui gagne le général, ce serait top!»

Ski alpinLa Glaronaise est la dernière Helvète à avoir enlevé le gros Globe de la Coupe du monde, il y a déjà 21 ans…

Lara Gut, un beau sourire, à garder jusqu’aux finales de Saint-Moritz.

Lara Gut, un beau sourire, à garder jusqu’aux finales de Saint-Moritz. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est la meilleure skieuse suisse de tous les temps. Elle a tout gagné. Tout: 14 Globes de cristal, dont trois du classement général, cinq médailles olympiques, dont trois en or, six podiums aux championnats du monde, dont trois titres, et 55 victoires en Coupe du monde. Vreni Schneider a aujourd’hui 51 ans. Elle est une maman heureuse de deux enfants et réside toujours à Elm. Depuis 1995, la Glaronaise attend comme toute la Suisse qu’une skieuse helvétique lui succède en remportant le classement général.

Après vingt et un ans d’attente, le temps semble enfin venu. Le ciel est dégagé pour Lara Gut. Si tout se passe bien, la Tessinoise sera dans quelques jours celle qui succédera à Vreni Schneider.

Bénéfique pour la Suisse

«Cela me réjouit parce que vingt et un ans, c’est un bout de temps, rigole la multiple championne olympique. Mais je crois que c’est le moment, enfin! Lara le mérite. Elle a beaucoup travaillé, elle a déjà été proche de le remporter il y a deux ans. Elle est toujours très motivée, elle a progressé dans tous les domaines. Gut qui gagne le général, ce serait top.»

Vreni Schneider mesure mieux que personne ce que cela représenterait. Rien n’est encore mathématiquement fait, mais elle a bon espoir. «Je pense que Lara va le remporter. Notamment parce que les finales ont lieu à Saint-Moritz, avec des pistes que Lara affectionne. La voir gagner le général ne peut être que bénéfique pour le ski suisse dans son ensemble. C’est tout ce que je souhaite.»

A 51 ans, avec une vie bien remplie dans son magasin de sport et à l’école de ski dont elle s’occupe, à Elm, Vreni Schneider est toujours attentive aux courses de Coupe du monde. «Je regarde toujours les compétitions à la télévision, mais je ne me déplace presque plus pour les voir en direct, dit-elle. Je suis néanmoins de près ce qu’il se passe. Je supporte tous les athlètes, mais je suis patriote! Et je tiens pour les Suissesses et les Suisses.»

A-t-elle gardé des contacts avec certaines skieuses? «Oui, je communique notamment par SMS avec Dominique Gisin, explique-t-elle. J’ai aussi envoyé des remerciements à Fabienne Suter, qui m’avait rendu hommage. J’ai encore quelques connexions…»

En 1995, c’est au terme d’un suspense fou que Vreni Schneider avait devancé Katja Seizinger de six points sur la neige de Bormio. C’était encore le beau temps pour le ski suisse. Et aujourd’hui? Quel est le point de vue de la championne d’alors? «Le ski suisse a connu quelques difficultés ces dernières années, mais je crois que tout est à nouveau réuni pour que cela aille mieux. Il y a d’excellents résultats de nos représentants chez les juniors et en Coupe d’Europe aussi. Cela revient, je suis confiante pour l’avenir.»

La technique avant tout

Elle sait de quoi elle parle, elle qui suit la progression de ses deux jeunes skieurs de fils, Florian et Flavio (12 et 10 ans). «Parfois ils sont très bons, parfois c’est plus compliqué», rigole-t-elle. Mais comment Vreni voit-elle l’évolution de son sport depuis son retrait en 1995, juste après son dernier sacre?

«Beaucoup de choses ont changé, dit-elle. Mais le monde a changé! Je pense que les pistes, le matériel et plein de choses ont évolué par rapport à mon époque, c’est évident. Mais cela reste du ski. Et je suis persuadée qu’une skieuse qui a une bonne technique pourra toujours jouer les premiers rôles.»

La fabuleuse technicienne qu’elle était a bien sûr raison. Et, au fond, ce n’est pas étonnant si c’est justement Lara Gut qui est sur le point de lui succéder. La Tessinoise, disciple des épreuves de vitesse, elle, n’en demeure pas moins une très bonne technicienne pour maîtriser les passages qui posent problème à nombre de ses concurrentes. Dont Lindsey Vonn. Une Américaine qui ne peut pourtant plus défendre ses chances, en raison de sa blessure. Le malheur des unes pour faire le bonheur des autres?

«Bon, d’accord, Vonn ou Shiffrin n’ont pas été épargnées par les blessures cette saison, mesure Vreni. Mais cela n’enlève rien au mérite de Lara Gut. Cela fait partie du ski. Moi aussi, parfois, j’ai bénéficié de certaines circonstances qui m’ont aidée.»

Voilà. Dans quelques jours, juste après les épreuves de Lenzerheide, auront lieu les finales de la Coupe du monde à Saint-Moritz. Avec le sacre tant attendu de Lara Gut. Si Vreni Schneider sera occupée à Elm avec des courses auxquelles ses fils prennent part, elle sera une fervente supportrice de la skieuse tessinoise.

«Parce que 21 ans, cela fait long», s’amuse-t-elle.

Créé: 09.03.2016, 19h10

Articles en relation

Lindsey Vonn est à terre, Lara Gut devant une voie royale

Ski alpin Ses soucis de genou ont poussé la star américaine à mettre un terme à sa saison. Voilà le Globe qui tend les bras à la Tessinoise. Plus...

Lara Gut et Fabienne Suter glissent dans des traces dorées

Ski alpin Les Suissesses sont des prétendantes à la victoire aujourd’hui en descente. Courir «à la maison», un avantage, vraiment? Plus...

Vreni Schneider, ancienne reine de la Coupe du monde, retraitée depuis 1995. (Image: Keystone )

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.