Xavier Paredes: «Nous avons envie de monter!»

BasketballNyon est bien décidé à renouer avec son passé. Contrairement à Morges-Saint-Prex, les joueurs du Rocher veulent accéder à la LNA.

Xavier Paredes: «Il y a un tel engouement à Nyon que s’il y a une fenêtre qui s’ouvre, on va saisir notre chance.»

Xavier Paredes: «Il y a un tel engouement à Nyon que s’il y a une fenêtre qui s’ouvre, on va saisir notre chance.» Image: ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Rocher se remet à vibrer comme à la belle époque! Champion en… 1983 et vainqueur de la Coupe de Suisse deux ans plus tôt, le BBC Nyon a envie de renouer avec son glorieux passé dans une salle prête à renaître à l’ambition. Engagée en demi-finale des play-off de LNB, la formation de La Côte est bien partie pour retrouver le haut du panier: 95-57 contre Villars/Glâne. Ce score fleuve en demi-finale aller des play-off est plus explicite qu’une longue diatribe, même si le chemin en direction de l’élite est encore long…

«Nous sommes prêts un peu plus tôt»

Président du club nyonnais, Xavier Paredes tient à saluer la belle performance de ses protégés, qui ont réussi à imposer leur jeu d’emblée contre un adversaire rugueux et tenace. «Maintenant, au vu de notre belle saison, nous avons envie de gagner ce titre de champion et de monter», reconnaît l’ancien joueur d’un club qui a d’ores et déjà reçu la licence A et B pour l’an prochain. «Je pense qu’à Nyon, il y a des sociétés prêtes à nous aider, assure celui qui est aussi conseiller communal de la «Cité du bon accueil». Nous avions un projet sur deux ans car avec un nouvel entraîneur (Alain Attallah) et passablement de nouveaux joueurs, nous estimions que cela prendrait un peu plus de temps. Mais là, au niveau sportif, nous sommes prêts un peu plus tôt. En plus, il y a un tel engouement à Nyon que s’il y a une fenêtre qui s’ouvre, on va saisir notre chance.» Or, avant de passer des paroles aux actes, rien n’est encore acquis. Il reste à régler le nerf de la guerre et trouver le financement avant de boucler le budget. Et, surtout, commencer par éliminer Villars ce samedi. «Car, prévient Xavier Paredes, même si on a gagné facilement notre première rencontre, là-bas, dans la Glâne, ce ne sera pas la même chose. Je m’attends à un match compliqué.»

Ni Meyrin ni Morges ...

Les Nyonnais pourraient retrouver au prochain tour Meyrin, également facile vainqueur (49-74) dans l’autre demi-finale de Morges Saint-Prex Red Devils dans son fief. «Chez nous, on a fait un non-match, on est passé complètement à côté, regrette le coach des Morgiens, Michel Perrin. Nous avons de jeunes éléments qui disputaient leur première demi-finale et ils n’ont pas su gérer l’événement. Maintenant, ce sont les play-off et le goal-average n’a aucune importance. Quand tu perds, la seule manière est de réagir. Il reste le match retour. À nous de retrouver la réussite et de gagner à Meyrin. On ne fera pas deux mauvais matches de suite.» Et le coach des Morgiens d’avouer que «de toute manière, c’est déjà un miracle d’être là» et que «ni Meyrin ni Morges ne désirent monter en LNA». Il n’y a que Nyon qui veut retrouver ses folles soirées au Rocher.

Créé: 30.04.2019, 21h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.