Passer au contenu principal

Yverdon Sport réussit un retour tonitruant

À Brühl, le leader de Promotion League était mené 2-0 à la pause. Il a fini par s'imposer 4-2.

Les Yverdonnois ont trouvé quatre fois le chemin du but au cours de la seconde période.
Les Yverdonnois ont trouvé quatre fois le chemin du but au cours de la seconde période.
Olivier Allenspach-A

Yverdon Sport, jeu dangereux

On l’a dit, répété: Yverdon Sport est son seul adversaire cette saison. Mais un adversaire qui commence à se montrer coriace. Un premier signal d’alerte a été envoyé début septembre sur le terrain du cancre YF Juventus (3-3). Les Yverdonnois ont très bien réagi. Sauf que depuis deux matches, YS en fait de nouveau un peu moins par moments. Cela a coûté deux points lors du derby face à Bavois et cela a mené à une situation très délicate samedi à Brühl, où les visiteurs étaient devancés de deux buts et évoluaient avec un homme de moins à la mi-temps (expulsion de Shaho Maroufi à la 30e). La réaction des Verts? Marquer quatre fois en seconde période et s’imposer 2-4. Fort. Très fort, même. Reste qu’il ne faudrait pas qu’Yverdon se repose davantage sur son évidente supériorité. Sa marge est grande lorsqu’il joue durant nonante minutes. Un peu moins quand il se contente d’une mi-temps. Encore moins, cela deviendrait dangereux. Car derrière, Nyon (trois victoires de suite) et Rapperswil (quatre) ont trouvé leur rythme de croisière. À noter que Muamer Zeneli et Evandeur Holifryde, la dernière recrue yverdonnoise, ont tous les deux joué et marqué avec la «deux», en 2e ligue.Yverdon - Nyon, un derby plus chaud que prévu?

La dernière journée de l’année, le 16 novembre, mettra aux prises Yverdonnois et Nyonnais. Et si cette rencontre s’avérait plus importante qu’escompté? Les deux formations n’étaient pas destinées à vivre le même championnat mais, et c’est 100% le mérite des Stadistes, la saison pourrait bien basculer ce jour-là. Pour l’instant, Nyon, qui est allé chercher une nouvelle victoire convaincante sur le terrain de Bâle II samedi (0-2, buts de Fabio Gomes et de l’inévitable Mergim Qarri), compte huit longueurs de retard. Si l’écart se stabilise, voire se réduit encore un peu, il y aura du spectacle au stade municipal.Bavois joue mardi soir

La pelouse des Peupliers n’a pas apprécié les précipitations de ces derniers jours, ce qui a contraint Bavois à reporter son match de samedi face à Köniz. Celui-ci aura lieu ce mardi soir. Coup d’envoi à 20h.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.