Passer au contenu principal

ArchéologieSquelette d’un singe du Moyen-Age découvert à Bâle

Les archéologues affirment qu’il s’agit d’une «trouvaille sensationnelle». Jusqu’à présent, il n’y a eu que cinq découvertes de squelette complet de singe datant du Moyen-Age sur le continent.

Le squelette complet d’un macaque de Barbarie datant du Moyen-Age a été découvert à Bâle.
Le squelette complet d’un macaque de Barbarie datant du Moyen-Age a été découvert à Bâle.
Service archéologique BS

Le squelette complet d’un macaque de Barbarie a été découvert dans une latrine du Moyen-Age à Bâle. Les archéologues affirment qu’il s’agit d’une «trouvaille sensationnelle».

Le squelette a été trouvé dans les fondations d’une ancienne tour fortifiée mises au jour sur le chantier du nouveau parking du Kunstmuseum, a indiqué jeudi le service archéologique de Bâle-Ville. Cette tour servait de latrines et de décharge pour les riches Bâlois au Moyen-Age.

L’examen des os par des spécialistes de l’Université de Bâle et du Musée d’histoire naturelle a révélé qu’il s’agit des restes d’un macaque de Barbarie qui servait d’animal de compagnie au 15e siècle. L’animal, qui avait entre 5 et 8 ans, était de constitution robuste, mais il avait des os cassés et des canines broyées, signes de mauvais traitements.

Achat onéreux

A la fin du Moyen-Age, les riches clercs et les érudits humanistes aimaient avoir des singes comme animaux de compagnie, précise le service archéologique de Bâle-Ville. Heinrich von Bernheim pourrait avoir été le propriétaire du singe découvert à Bâle. Le savant occupait d’importantes fonctions au concile de Bâle de 1431 à 1449. Il avait de nombreux contacts à l’étranger et disposait de l’argent nécessaire à l’achat d’un singe, une acquisition onéreuse à l’époque.

Le squelette trouvé dans la cité rhénane est considéré par les archéologues comme l’une des plus anciennes et des plus complètes découvertes de ce genre en Europe. Jusqu’à présent, il n’y a eu que cinq découvertes de ce type datant du Moyen-Age sur le continent.

ATS/NXP

1 commentaire
    Dall'Aglio Andrée

    Encore un animal maltraité... mais la trouvaille prouvant la bêtise humaine est intéressante.