Passer au contenu principal

SuisseStraumann: vers un repli du chiffre d'affaires en 2020

Les ventes de l'équipementier de l'industrie chirurgico-dentaire ont fortement diminué avec la crise. Mais l’entreprise reste confiante pour l’avenir.

Les perspectives à long terme n'ont pas changé pour Straumann malgré la pandémie de Covid-19.
Les perspectives à long terme n'ont pas changé pour Straumann malgré la pandémie de Covid-19.
KEYSTONE

La croissance va nettement ralentir pour Straumann cette année. Le directeur financier Peter Hackel s'attend à un chiffre d'affaires qui va «probablement» reculer, a-t-il indiqué dans une interview lundi au site d'informations The Market. Les perspectives à long terme restent intactes.

L'équipementier de l'industrie chirurgico-dentaire a enregistré des ventes «très faibles» au cours des semaines de confinement, avec des différences selon les pays, a expliqué le dirigeant. Un effet de rattrapage se fait ressentir dans les zones où les mesures de restriction ont été assouplies. Il est encore trop tôt pour parler de normalisation. Une récession est imminente, affirme Peter Hackel.

A en croire le dirigeant, la situation actuelle n'est aucunement comparable avec celle, plus grave, vécue lors de la crise financière. «En 2009, nous proposions essentiellement des implants à parois parallèles de qualité supérieure.» Actuellement, les implants sont vendus sous différentes formes et dans diverses catégories de prix. Le portefeuille produits est bien plus diversifié.

Pas impacté à long terme

«Au moment de la crise financière, les marchés émergents et les autres marchés de croissance ne représentaient que 50% des ventes, contre 75% aujourd'hui», relève Peter Hackel. Le chiffre d'affaires potentiel est passé à 14 milliards de francs, à comparer au milliard en 2009.

La décision annoncée mi-mai de supprimer 660 postes, soit 9% du personnel, a été très difficile à prendre, assure le directeur financier, pour qui ce train de mesures sera suffisant pour compenser les effets de la crise actuelle. Peter Hackel rappelle par ailleurs que Straumann a doublé ses effectifs en trois ans.

Les perspectives à long terme n'ont pas changé pour Straumann malgré la pandémie de Covid-19. Dans un contexte «normalisé», le marché devrait croître à nouveau de 4 à 5% par an, selon le dirigeant.

(ats/nxp)