Pour ses 100 ans, le chapiteau de Knie s’offre un lifting

CirqueLe cirque s’est installé ce jeudi à Genève. Le chapiteau s’est élevé dans la matinée, et il a quelque peu changé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis ce jeudi le grand chapiteau du cirque Knie domine une fois de plus la plaine de Plainpalais à Genève. Nouveauté remarquable, il est cette fois soutenu par deux immenses arches. Il sera à Nyon du 13 au 15 septembre, à Yverdon le 16 et 17 septembre avant de s'installer à Lausanne du 24 septembre au 9 octobre.

À l’occasion du centenaire du cirque, le chapiteau change considérablement de style. La nouvelle structure extérieure a permis la suppression pure et simple des mâts qui soutenaient jusqu’ici le chapiteau de l’intérieur. Ajoutez à cela un réagencement des gradins, et le champ de vision des sièges sous la tente s’en voit fortement élargi. Au chapiteau vient s’appondre une large tente d’entrée, qui fait elle aussi partie des innovations de cette tournée.

1500 tonnes de matériel

L’installation a commencé jeudi matin, peu avant l’aube. D’après Franco Knie Junior, responsable de l’opération, le nouveau look du chapiteau ne rend pas l’installation plus compliquée. Elle ne prend, selon lui, pas plus de temps non plus, bien que ça ait pu être le cas en début de cette tournée du jubilé. «Il fallait s’adapter à la nouveauté», indique-t-il.

En tant que directeur technique, Franco Junior gère toute la logistique et les transports. La tâche n’est pas aisée, puisqu’il faut déplacer plus de 1500 tonnes de matériel. Les nouvelles arches du chapiteau, composées au total de quatorze pièces, viennent fortement alourdir le tout, et ont nécessité l’augmentation du nombre de camions pour le transport du matériel.

Travail en famille

Jeudi, le personnel chargé de monter la tente a connu des soucis au niveau de l’électricité. Le courant fourni par la Ville de Genève s’est interrompu à plusieurs reprises mais un électricien de l’équipe était là pour régler la situation.

Plus d’une centaine de collaborateurs travaillaient à l’emménagement du cirque sur la plaine. Le site fourmillait d’ouvriers, mais aussi de spectateurs, dans l’attente du moment où le chapiteau allait s’élever. De nombreuses personnes âgées viennent chaque année observer ce lever de chapiteau. Celui-ci a eu lieu aux alentours de 8 heures et demie. Les arches avaient été installées les jours précédents, pour permettre à l’équipe de se focaliser sur le chapiteau.

Ivan, fils aîné de Géraldine Knie, participe lui aussi au montage et à l’installation du chapiteau. On pourra également le voir lors du spectacle dans un numéro équestre.

Créé: 22.08.2019, 11h53

Articles en relation

Des toiles sous chapiteau

100 ans du Cirque Knie Les liens consanguins du cirque et cinéma ont engendré des monstres sacrés et films phénomènes. Tour de piste. Plus...

24 heures en immersion entre caravanes et paillettes

100 ans du cirque Knie Passer une journée dans les coulisses du monde magique des Knie est un privilège rare. D’une partie de ping-pong improvisée en plein spectacle à la lessive dans la roulotte buanderie de bon matin, aperçu de la vie sur la route. Plus...

L’amour des Vaudois pour les Knie remonte à 1850

Histoire d'ici Au XIXe siècle déjà, les «danseurs acrobates» ont charmé et fait rire aux quatre coins du canton. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.